Partagez | 
 

 [Scenario de Noël] La Salle de Bal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Invité
avatar
PROFIL
RPG

MessageSujet: [Scenario de Noël] La Salle de Bal   Mar 3 Déc - 5:46

This is Christmas Eve
The Most wonderful time of the year




Il ne neigeait pas -en tout cas pas encore- en cette veillée de Noël, mais l'herbe du parc était recouverte d'une couche de glace scintillante et fragile qui s'affaissait sous les pas pressés des étudiants de St-Barnaby qui se rendaient en masse sous le chapiteau blanc.

D'extérieur, ledit chapiteau ne payait pas vraiment de mine, mais lorsque l'on y pénétrait, l'on découvrait un vaste hall, bien plus grand que l'extérieur ne le laissait penser. A la place du sol dur et caillouteux du parc, une grande étendue de marbre pâle s'étendait sous vos pieds. A chaque coin du hall, un grand sapin couvert de neige éternelle, de décorations de cristal et de guirlandes argentées se tenait, majestueux. Une immense cheminée d'albâtre dans lequel crépitait un feu paisible semblait veiller sur les lieux, surmontée d'une couronne de branches de sapin, ample à la mesure de l'endroit, que les seelies avaient ornés des plus belles branches de gui des environs, d'hellébores et de poinsettias blancs.

De chaque côté de la cheminée, d'immense rideaux de damas argenté s'ouvraient et se refermaient magiquement et avec grâce, donnant chacun sur une pièce différente.

L'une d'elle était un grand salon, douillet avec ses sofas moelleux couverts de duvets de fourrure claire et ses multiples coussins de velours ivoire, son vaste et épais tapis à vous donner envie de vous lover dessus, et son atmosphère intimiste, éclairée uniquement par la cheminée, plus modeste que celle du hall, les guirlandes lumineuses des sapins et les chandelles qui flottaient au dessus de vos têtes. La radio magique diffusait dans cette pièce de la musique de chambre, et les brownies apparaissaient et disparaissaient régulièrement, apportant à volonté chocogrenouilles, sucres d'orge, dragées surprise, fruits secs, clémentines et autres douceurs, accompagnées de délicieuses boissons chaudes, d'hydromel ou de bièraubeurre,  selon les préférences.

La deuxième pièce -et sûrement la plus attendue- n'était autre que la salle du buffet.  Afin de favoriser la convivialité, une seule table en U avait été dressée, mais suffisamment grande pour accueillir la totalité des étudiants de l'université. Ici encore, la décoration était prestigieuse, mais sans doute moins que le festin à base de dinde aux marrons, de pommes de terres, de saucisses et de bacon, de haricots et de sauce gravy. Ces délicieux mets cohabitaient sur la table aux côtés de succulents gâteaux de toutes sortes, de pudding, mince pies, et bien sûr, de vin, de jus de citrouille et des fameux crackers de Noël -on n'est jamais trop vieux pour des crackers.

Revenir en haut Aller en bas
Quinn Doherty
Stagière
avatar
PROFIL Poissons

Messages : 227
Réputation : 59
Date de naissance : 13/03/1989
Nationalité : Nord Irlandais

Aspiration : Enseignant

Fiche : Love, Loyalty, Friendship

RP en cours : Se réchauffer le corps et l'espritSometimes I feel I've got to run awayAfternoon memories

RP Terminés : I woke up today and wished for tomorrowThe hopeless and talentless knight in rusted armor and the queen of cunts



RPG
Feuille de personnage
Age: 24 ans
Niveau: Ultimum
Baguette Magique: Bois de peuplier, crin d'Abraxan

MessageSujet: Re: [Scenario de Noël] La Salle de Bal   Mar 3 Déc - 11:54

La salle de bal se remplissait déjà peu à peu lorsque Quinn y fit son entrée, au bras de sa magnifique petite amie.

Une fois passées sa surprise en découvrant un espace beaucoup plus grand et élégant que l'extérieur le lui avait laissé penser, et son interrogation frustrée (pourquoi diable tenir le bal à l'extérieur alors que la hall du château était largement assez grand pour y accueillir tout le monde ? Mais il eut sa réponse aussitôt qu'il pénétra sous le chapiteau enchanté), le sorcier resserra doucement sa main sur celle de Paxton.
Il pouvait presque sentir sa nervosité au travers de ses doigts, et il n'oubliait pas que si elle avait accepté son invitation, c'était principalement pour lui faire plaisir. Il ferait en sorte que la CEART ne se sente pas délaissée une seule seconde durant cette veillée de Noël, et il la mettrait à l'aise autant qu'il le pourrait.

Lui-même avait tout prévu -du moins espérait-il- pour passer la meilleure soirée possible. Sa première inquiétude avait tout d'abord été : comment résister à l'appel de l'alcool toute une soirée, festive et probablement débridée après minuit, alors que l'hydromel y coulait à volonté ? Prévoyant, il avait avant de s'en aller chercher Paxton à son appartement, terminé la bouteille de whisky qu'il cachait dans sa malle (à sa décharge, celle-ci avait été déjà copieusement entamée avant ce soir). Ainsi, il pourrait simplement se contenter de bière, et il ne risquait pas de s'embarrasser, ni, plus important encore, d'embarrasser Paxton. Il s'agissait là bien sûr d'un raisonnement parfaitement naïf, de la part d'un garçon habituellement si intelligent, mais passons.

Ce soir là, Quinn avait revêtu son costume favori, le même qu'il portait au mariage de Teagan et Jeremius quelques dix-huit mois plus tôt (mais cela lui semblait tellement plus lointain). Ils s'agissait d'une robe de sorcier grise, accompagnée de son pantalon à pinces et de son veston assortis, et dont les épaules étaient taillées de façon à le faire paraître plus carré qu'il ne l'était réellement, ainsi qu'une simple chemise blanche nouée au col par une cravate bleu acier, rappelant la couleur de ses yeux. Il avait poussé l'effort jusqu'à rabattre sa chevelure mi-longue en arrière, plutôt que de la laisser lui couvrir la moitié du visage, comme elle avait tendance à le faire habituellement.

"Je ne sais pas pour toi..." souffla-t-il en se tournant vers Paxton, alors qu'ils traversaient de façon un peu hasardeuse ce qui semblait être la piste de danse, "mais moi je serais bien tenté de me poser dans un coin, près de la nourriture, si possible."


Dernière édition par Quinn Doherty le Mar 3 Déc - 17:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eve John
Ceart
avatar
PROFIL Bélier

Messages : 424
Réputation : 61
Date de naissance : 04/04/1994
Aspiration : passer au moins une année sans drame, s'il vous plait merci.

Fiche : NO FUTURE.

RP en cours : à venir



RPG
Feuille de personnage
Age: 22
Niveau: 4e année Maestria
Baguette Magique: Chêne rouge, mue de Serpencendre. Crache des étincelles lorsqu'elle s'ennuie.

MessageSujet: Re: [Scenario de Noël] La Salle de Bal   Mar 3 Déc - 12:21

A sa démarche dansante et ses yeux noirs brillants de façon typique, il n'était un mystère pour personne que Eve John était déjà passablement éméchée. Elle n'était arrivée que depuis quelques minutes, mais toutes ces boissons gratuites qui défilaient devant ses yeux avaient eu raison de son bon jugement. Le vin n'était pas le seul à y passer ; en effet, les plats de petits fours diminuaient eux aussi à vue d’œil sur son passage.
C'était réveillon de Noël, et Eve comptait bien en profiter pour se gâter.

Comme l'on aurait pu s'en douter, Eve ne portait pas l'une de ces robes de princesse qui semblaient avoir poussé à St Barnaby comme des champignons durant ces quelques dernières heures, mais une simple robe de cuir molletonné rouge et moulante, sûrement bien trop courte pour une réception aussi raffinée que ce bal de Noël. Ses longues bottes lacées à talons la faisaient paraître encore plus grande qu'elle ne l'était déjà et, en dehors de quelques bracelets de cuir à ses poignets, elle avait pour toute frivolité, coiffé sa longue chevelure noire en une discrète demie-queue nouée derrière sa tête par un ruban rouge orné de deux adorables petits grelots argentés.

Au passage d'un brownie non loin qui faisait lentement tournoyer dans les airs une demie-douzaine de plateaux qui contenaient divers boissons et amuse-gueules, la CEART se saisit d'une main d'une poignée de mini croissants fourrés au saumon, et de l'autre, d'une coupe pleine d'un délicieux hydromel aux épices.
Déjà ennuyée alors que la soirée venait à peine de commencer, un sourire étira ses lèvres laquées de rouge lorsqu'elle aperçut des visages connus parmi les nouveaux arrivants.

Elle finit son dernier petit four et son verre d'hydromel presque dans un même mouvement, reposa ce dernier au hasard sur le plateau d'un brownie qui repaissait par là, et s'approcha du petit couple.

"R'gardez moi ça, comme c'est mignon ! Le roi et la reine du bal viennent de faire leur entrée !"


Son regard brillant d'amusement se posa sur Paxton, pouvant presque entendre les insultes qu'elle lui lançait intérieurement (difficile à dire si elle avait enfin réussi à développer un quelconque pouvoir de Légilimencie, ou si c'était juste bien trop évident dans le regard de la londonienne), puis elle se tourna vers Quinn pour lui pincer la joue, taquine.

"Alors, finalement notre bourreau des cœurs a choisi la brune ! C'est pas le choix que j'aurais fait, mais bon."


Elle haussa vivement les épaules, comme si ce qu'elle racontait faisait du sens, puis son esprit sembla passer à autre chose en un éclair. Ce fut le temps qu'il lui fallut pour disparaître du champ de vision des deux tourtereaux, engloutie par la foule, alors qu'elle se mit en quête d'un autre larcin à rafler dans les plateaux des brownies.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aglae Nutcombe
Nimh
avatar
PROFIL Cancer

Messages : 157
Réputation : 16
Date de naissance : 09/07/1956
Nationalité : Anglaise

Aspiration : Première-répondante en cas d'attaque ~ Médicomage de terrain

Fiche : + Là où les harpies sont, je n'y suis pas

RP en cours : +Soirée épique en perspective
+ Sentez-vous la magie?
+ Marchandise magique



RPG
Feuille de personnage
Age: 21 ans
Niveau: 4e année Maestria
Baguette Magique: Bois d'érable, 25.3 cm ~ crin de Licorne

MessageSujet: Re: [Scenario de Noël] La Salle de Bal   Mar 3 Déc - 21:49

    Ahh Noël!

    Décembre était définitivement le temps de l'année ou la brunette avait des émotions parmis les plus ambiguë de sa vie.  La neige, les flocons tombant du ciel, le père Noël, les vacances. Cette ambiance magique lors des premières chutes de neiges...

    L'ambiance enivrante des villes doucement éclairées se reflétant contre la neige blanche et vierge, tout ça, elle adorait.  Pied nue, elle avait cette étrange habitude de prendre de petite promenade -évidemment nue si possible- pour pousser ses limites, pour rendre ce moment encore plus mémorable, alors que la neige scintillaient sous ses pas...

    Pourtant, en contre partie... il y avait les cadeaux, ou plus précisément : La famille.

    Non pas qu'Aglae n'aimait pas sa famille, ses parents étaient des êtres tout à fait charmant qui savaient se faire aimer des autres... mais là était tout le problème.  Les apparences, toujours et encore.  Aglae, tient toi droite, garde le sourire et vante les bienfaits que ta famille ont fait durant les derniers centenaires...  Les goules, les harpies, les si et les ça.  Ses parents n'avaient de cessent de se vanter au petit comme au grand peuple en tentant de prendre leur place du mieux qu'ils le pouvaient dans la «monarchie» sorcière, mais la jeune Nutcombe n'en avait cure comme le reste du monde.

    Plus les années avançaient et plus ses parents avaient perdu de leur substance qui autrefois en aurait charmé plus d'un... ils avaient perdu l'essentiel et leur fille unique leur en voulait pour cela... malgré qu'à chaque année, l'espoir qu'elle retrouve ce qu'elle avait perdu tant d'année plus tôt refasse soudainement surface lui faisait garder foi : «L'authenticité» d'un repas familial partager avec bonheur et sans faux-semblant...

    Enfin, toujours était-il que, si elle n'avait plus la chance d'avoir cette authenticité à la maison, elle avait tout de même bien l'intention de profiter de celle de l'université... car tout le monde savait qu'il n'y avait rien de plus vrai qu'un étudiant saoul fêtant les vacances durant un événement officiel de l'établissement.... - alcool gratuit - et évidemment, elle allait, foi de Nutcombe, aider tous ces étudiants à trouver le petit quelque chose qu'il manquerait à leur soirée... où encore à leur repas de Noël familial le lendemain.

    Rien de mieux que le désespoir pour vendre un peu de magie chez les jeunes!

    C'est donc vêtue d'une courte robe de velours bourgogne au dos dénudé, de bas nylon noir et de charmant petit soulier à talon noir que la Nihm fit son entré dans le faste Hall des festivités, ses cheveux savamment attachés, tentant déjà de se trouver un petit coin tranquille durant une heure ou deux, pour vendre, avant d'aller par la suite profiter passionnément de la soirée. Car déjà, même si la salle n'avait que quelques occupants, la jeune femme sentait le besoin de se déhancher, de sourire à pleine bouche et de rire aux éclats.

    Au loin elle remarqua de suite la flamboyante Eve... semblant rire de Quinn et.... Paxton?  Main dans la main?

    La jeune femme se figea quelques instant au milieu de la salle, fixant avec fascination la scène devant elle... décidément, elle en avait manqué énormément dernièrement!  Elle qui....-

    Effaçant avant même d'y penser les idées venant s’immiscer dans sa tête, la jeune femme haussa les épaules et agrippa un verre qui passait par-là.

    Et que le champagne coule! Se dit-elle avant de se diriger près d'un des sapins étincelants, s'adossant galamment au mur.
    ** les liens sont les images correspondantes à la tenue d'Aglae **
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Harold Gainsbury
Litriu
avatar
PROFIL Gémeaux

Messages : 129
Réputation : 27
Date de naissance : 14/06/1956
Nationalité : Anglaise

Aspiration : Adapter toutes les machines moldu au monde sorcier!

Fiche : ♣️ Gainsbury «Le best buddy des moldus»

RP en cours : ♣️ Don't let the muggles get you down
♣️ NOËL



RPG
Feuille de personnage
Age: 24 ans
Niveau: 6e année Maestria
Baguette Magique:

MessageSujet: Re: [Scenario de Noël] La Salle de Bal   Mar 3 Déc - 22:54




Christmas, chirstmas ohhhh!

Hmmm, le choix était définitivement des plus ardu!

La main se grattant avec interrogation la barbe parfaitement taillée pour l’événement (c'est à dire épaisse et fournis, digne du père Noël), alors que ses sourcils étaient froncé dû à l'effort de la concentration, Harold regardait sans trop savoir quoi faire ses deux habits de Noël installé sur son lit.

Sa sœur l'aurait certainement traiter de fillette si elle avait été là pour savourer la scène, mais, c'était entre autre à cause d'elle que le jeune Gainsbury était dans cet atroce dilemme!  

- Note à lui-même, ne plus jamais écouter les conseils d'une fille qui est toujours à Poudlard... spécialement sa sœur -

Il était donc là, planté devant un habit de père Noël et un habit de soiré classique à se demander sincèrement lequel il avait l'intention de porter fièrement au bal organisé.  Oui, l'habit de rouge aux boutons et aux manches poilus et blanches était définitivement dans la course, surtout qu'il avait en prime le magnifique bonnet à pompon et que, pour l'hiver, il s'était laisser pousser une barbe impressionnante – surtout combiné à ses cheveux frisés.

Agité, nerveux et avec le sentiment d'être particulièrement stupide, Harold sursauta subitement :

«C'EST L'HEURE DEPUIS VINGT MINUTES» Lui cria sa monte ensorcelée, lui rappelant aimablement qu'il était, sans étonnement, en retard.  Mais bon, sa mère lui avait toujours dit que dans une soirée comme celle-ci, il fallait toujours arriver un peu plus tard qu'un peu trop tôt... question de politesse?  Enfin... peu importait.  Cessant soudainement de réfléchir, et surtout par automatisme, il agrippa sa robe de sorcier noire à la coupe d'un complet moldu, lui donnant un air d'homme d'affaire, puis y ajouta quelque frivolité – oui, parfois il était coquet... il devait définitivement arrêter d'écouter sa sœur – et y ajouta un large nœud papillon rouge sur sa chemise blanche, avant de finalement enfoncer avec satisfaction le bonnet de papa noël sur sa tête.  Il n'était pas dit qu'il allait abandonner ça, OH QUE NON!

C'est donc en moins de cinq minutes qu'il arriva finalement au chapiteau de Noël. Les mains légèrement moites, un sourire tout de même figé dans son visage – beaucoup plus par habitude – et ses lunettes bien en place sur son nez, il pénétra avec admiration dans la salle de bal, franchement impressionné du travail de la direction... parce que bon de l'extérieur, de bal avait plutôt l'air minable, personne n'allait le cacher!

La belle Aglae dans un coin, Paxton et Quinn d'un autre côté et Eve marchant entre tous, d'un pas intéressant, certainement en quête d'un verre – ces visages étaient pour l'instant les seuls que le jeune Gainsbury avait reconnu.

Que faire?

Paxton allait certainement l'ignorer... et puis il était hors de question qu'il dérange Quinn durant son «rencard»... il ne restait donc qu'Aglae...

Se tournant vers la brunette, il remarqua avec une pointe de déception que la Nimh venait tout juste d'engagé une conversation avec un des frère O'Brian – une des grosses armoires à glace sans cerveau qui avait été, merlin seul savait comment, accepté à l'université.

Il ne restait donc qu'Eve...

Avalant de travers, Harold traversa lentement la pièce et alla se chercher lui-même un verre... ou deux.... ou même trois.  Restant à une certaine proximité d'Eve sans pour autant l'aborder... oh non, il était bien loin d'être assez courageux pour aborder la ténébreuse et savoureuse Eve...  Il tenait à sa vie et... surtout à son orgueil tout de même.

Mais avec un peu de chance, peut-être viendrait-elle lui parler par ennui d'être seule?

© charney



Dernière édition par Harold Gainsbury le Sam 7 Déc - 10:53, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eve John
Ceart
avatar
PROFIL Bélier

Messages : 424
Réputation : 61
Date de naissance : 04/04/1994
Aspiration : passer au moins une année sans drame, s'il vous plait merci.

Fiche : NO FUTURE.

RP en cours : à venir



RPG
Feuille de personnage
Age: 22
Niveau: 4e année Maestria
Baguette Magique: Chêne rouge, mue de Serpencendre. Crache des étincelles lorsqu'elle s'ennuie.

MessageSujet: Re: [Scenario de Noël] La Salle de Bal   Mer 4 Déc - 19:23

C'est en se déhanchant de façon plutôt sensuelle au milieu d'un groupe d'étudiants dans lequel elle n'avait pas demandé la permission pour s'incruster, que la sorcière lorgnait du coin de l’œil, par dessus un nouveau verre de breuvage aux épices, sur le cadet O'Brien qui discutait dans un coin avec la nudiste de l'école. Et de son air absent, l'on pouvait tirer deux conclusions possibles :
1) Elle était vraiment soûle, et l'alcool lui donnait l'air vraiment bête,
2) Elle était en plein questionnement intérieur, quant à savoir si elle avait envie de se taper (ou de se retaper, elle ne savait plus bien si c'était lui ou le frère aîné) le joli tas de muscles en guise de cadeau de Noël.
Il y avait également un petit 3 possible : un beau mélange des deux premiers points.

C'est qu'il y avait un moment qu'elle n'était pas grimpée aux rideaux. En tout cas, cela représentait une durée sacrément inhabituelle pour Eve John. Bien entendu, il y avait Phil de temps à autres, mais ça ne comptait pas, c'était un peu comme aller boire un café avec son meilleur ami. Un café drôlement savoureux et carrément addictif et dont elle ne prévoyait pas de se passer de si tôt, mais ça ne suffisait certainement pas à rendre sa vie nocturne aussi légendaire qu'à sa belle époque.

C'est à dire qu'entre le cours, son travail à la Banshee et les after qui faisaient plus ou moins partie du job, du moins dans sa conception bien à elle du job, les tours de gardes, et ses leçons...particulières avec Princesse Elwood, elle se demandait comment elle arrivait même à trouver du temps pour dormir. Chasser le mâle ne faisait donc plus partie de ses priorités depuis quelques temps.

D'un geste de la main qui envoya quelques gouttes rouges sang sur la robe d'une étudiante qui dansait à côté d'elle, Eve balaya mentalement l'idée d'aborder le jeune O'Brien, et entreprit de s'en aller dans une autre direction sans remarquer les protestations de la jeune fille à la robe souillée.

Ce fut dans ce mouvement qu'elle remarqua un fort séduisant -et immense- barbu, qu'il ne lui semblait pas connaître. Ou peut-être que si elle avait été un peu moins soûle, elle aurait fait le rapprochement avec le grand Gainsbury qui était assez familier avec la Banshee, même qu'il y accompagnait Doherty quelques fois, mais voilà, soûle elle était, et Harold à ses yeux inconnu restait.

Ce fut donc assez fourbement qu'elle se glissa derrière le jeune homme (en fait, il n'était pas siii grand que ça comparé à elle, qui l'était déjà de nature, et qui ce soir accentuait ce fait avec ses hauts talons) et lui vola sans vergogne son bonnet rouge pour se l'enfiler sur la tête.
Et lorsqu'elle eut ainsi attiré l'attention du jeune homme, elle singea une moue d'enfant timide, faussement désolée, et papillonna de ses longs cils noirs avant de pousser avec énergie le grand barbu dans les épaules, le faisant s'assoir presque de force dans le fauteuil le plus proche.

"Tu vas m'apporter quoi comme cadeau cette année, Père Noël ?"
demanda-t-elle d'une voix enfantine alors que, sans une seule seconde penser à demander la permission à Harold, elle s'asseyait sur ses genoux et venait, l'air rêveur, enrouler autour de son doigt quelques boucles de sa jolie barbe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Harold Gainsbury
Litriu
avatar
PROFIL Gémeaux

Messages : 129
Réputation : 27
Date de naissance : 14/06/1956
Nationalité : Anglaise

Aspiration : Adapter toutes les machines moldu au monde sorcier!

Fiche : ♣️ Gainsbury «Le best buddy des moldus»

RP en cours : ♣️ Don't let the muggles get you down
♣️ NOËL



RPG
Feuille de personnage
Age: 24 ans
Niveau: 6e année Maestria
Baguette Magique:

MessageSujet: Re: [Scenario de Noël] La Salle de Bal   Sam 7 Déc - 10:19




Please don't panic! Panic is not cool ~

Pizzzzzioouuuuu

C'était le bruit que le cerveau du pauvre Harold venait de faire après une soudaine disjonction.

Parce que ouais, il n'y avait tellement rien a comprendre et tout à la fois que cette partie si importante du grand Gainsbury avait décidé de faire la grève, AH!  Il n'avait qu'à se débrouiller seul ce gringalet!

Il va s'en dire que le pauvre binoclard n'était, mais alors absolument pas, préparé mentalement à ce qui allait suivre.  Parce que bon, se faire voler son parfait bonnet de père Noël c'était une chose, mais avoir les mains baladeuses d'une fille – des plus aguichante de la soirée – parcourir son corps alors qu'il n'avait rien demandé, c'était une toute autre histoire.

C'est ainsi donc, avant même qu'il n'ait le temps de reprendre son bonnet, semblant avoir désormais élu domicile sur la tête d'Eve, qu'il se retrouva, merlin ne savait trop comment, installé sur un fauteuil du petit salon de la salle de réception, sur ses genoux Eve John, la belle, l'unique et surtout... la nue – parce qu'avec la robe qu'elle abordait en cette soirée de réveillon, le jeune Gainsbury voyait bien plus que la suggestion d'un corps par-ci et par là... mais bien tout le corps moulé de l'étudiante, alors qu'elle coupait d'une étrange manière le silence, enroulant son doigt dans la barbe du Litriù.


«Tu vas m'apporter quoi comme cadeau cette année, Père Noël ?»

Pizzzzzioouuuuu.... BIP BIP BIP ALERTE MON BONHOMME!

Les yeux exorbités, la bouche grande ouverte, Harold avait plutôt l'air à une carpe qu'à un père Noël.

Et alors ses yeux se posèrent sur le décolleté emplie de suggestions des moins catoliques qu'Harold avait eu la chance de voir dans sa vie.  Ainsi donc, la main d'Eve toujours si près de son visage, les doigts enroulés dans sa barbe, et un décolleté des plus appétissant, Harold vira au rouge, détournant le regard.  Merlin, quelqu'un allait bien venir l'aider si?  Tim?  Jared...?  JANNNE??? Un dernier regard lointain pour Edwin et... OH OUI... ah non, fausse alerte.  MAIS ENFIN!  Où se cachait sa famille, normalement si casse-couille, lorsqu'il était en urgent besoin d'aide!?

Parce qu'évidemment, l'idée de profiter de la situation lui était totalement impossible.  Pas avec John assise si près de son...

Enfin.

OH... John!  Oui voilà!  Eve n'était pas Eve, Eve était John, gros, poilu, vraiment pas attirant et il était lourd et assis sur ses cuisses oui!

Fermant les yeux, Harold tenta alors que s'imaginer l'attirante Eve en John, ce qui eu pour l'espace d'un instant le mérite de le calmer un peu...  Mais lorsqu'il rouvrit les yeux, quelle ne fut pas sa surprise de constater qu'il s'agissait toujours de la belle ceart assise sur ses genoux.  Que Merlin lui vienne en aide... ou du moins : que les conseils de Tim lui revienne en tête!

Un sourire un peu crispé, alors qu'il déplaçait la main déconcertante d'Eve sur l’accoudoir du fauteuil, espérant toujours recevoir de l'aide divine d'un des étudiants de l'endroit, il lança :

«Euh... John... hum, tu as mon bonnet!  C'est déjà bien, non?»

Ouais... c'est clair qu'elle allait s'en tenir à ça...

Oh nom d'une goule...

© charney

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
PROFIL
RPG

MessageSujet: Re: [Scenario de Noël] La Salle de Bal   Lun 9 Déc - 3:01

The snow... I think it... I believe it might... Gosh, it kinda makes me happy.



Choisir sa robe avait été vraiment étrange. Il lui arrivait parfois de porter des jupes, des vêtements féminins, mais les robes… Ce n’était pas qu’elle n’aimait pas les robes, c’était simplement que l’occasion de porter une robe ne se présentait jamais. Au début, elle était entrée à reculons - façon de parler - dans la boutique. La boutique était intimidante, ce n’était pas son style de vêtements, il y avait une affiche immense de la soeur de Quinn dans la fenêtre et la dame qui se trouvait à l’intérieur avait essayé de la convaincre que le fuschia lui allait bien.

Son choix s’était arrêté sur une robe noire. C’était en fait la seule robe qu’elle avait essayée, parce que c’était la seule qui lui plaisait bien. Elle était simple, mais vraiment, aucune autre robe que la petite dame lui montra lui plaisait autant. Pour les souliers, son choix s’était arrêté sur de jolis bottillons, qui allaient eux aussi contre le choix de la dame. Elle insistait pour de hautes sandales noires qui apparemment, auraient été parfaites avec sa figure. Peu importe ce que ça pouvait dire…

Lorsque Quinn était venu la chercher, elle s’était sentie stupide d’avoir choisi une robe noire. Elle aurait du choisir une robe argentée ou bleue pâle ou même blanche, pour suivre le thème de Noël. La subtile chaîne à son cou avait été choisie pour bien aller avec son bracelet, mais elle aurait pu choisir quelque chose de plus brillant. Et puis ses cheveux, elle aurait pu les remonter et demander à quelqu’un de qualifié de faire quelque chose de vraiment mignon. Plutôt, ils tombaient sur ses épaules en boucles. Elle s’était trouvée vraiment jolie avant qu’ils ne partent, mais plus ils approchaient de l’université, plus elle se sentait paniquer.

Lorsqu’ils avaient atteint les chapiteaux, elle avait été émerveillée par le tout. Elle en avait même serré un peu plus la main de son cavalier, qui était d’ailleurs plus que séduisant. Aussitôt les pieds mis à l’intérieur qu’elle regardait tout autour, pas les gens, mais le décor. Pas les gens, parce qu’elle savait déjà que tout le monde allait regarder vers eux. La folle violente et le gentil garçon qui ne faisait qu’avoir pitié. Tout était beau et même si elle se sentait agripper la main de Quinn entre ses doigts, elle releva la tête vers lui pour lui offrir un petit sourire en coin.

Alors qu’elle hochait la tête et s’apprêtait à répondre positivement à la proposition de son petit ami, quelqu’un d’autre s’imposa. Évidemment qu’elle serait là et qu’elle viendrait essayer de ruiner sa soirée. Aussitôt ses premières paroles dites que la Londonienne soupirait, en roulant les yeux. Elle ne pouvait pas la laisser lui miner le moral ainsi, c’était injuste. Prête à recommencer leur trajet entre les gens plutôt nombreux et aussi à dire à l’autre jeune femme de faire du vent, elle fut de nouveau interrompue, mais cette fois-ci, par des paroles qui ne la laissèrent pas indifférente.

Qu’est-ce qu’elle voulait dire par là? Choisi la brune…? Sans même s’en apercevoir, elle relâcha un peu sa main, les idées qui lui traversaient la tête étant toutes beaucoup trop intenses dans le moment. De quoi parlait-elle?

Les yeux de Paxton suivirent Eve John alors qu’elle se sauvait dans la foule, pour aller embêter quelqu’un d’autre, avant de se relever vers Quinn, avec un million de questions. Il allait lui dire qu’Eve ne faisait qu’être  une peste et qu’elle ne voulait que la mettre en colère. C’était exactement ça qui se passait, elle le savait bien. Quinn était un gentil garçon et il n’aurait jamais rien fait pour la blesser, elle en était certaine. Certaine, oui?

“ Qu’est-ce qu’elle veut dire? De quel choix elle parle?” demanda-t-elle, en essayant d’empêcher les idées qui se bousculaient toutes dans son crâne.

Merde, elle avait été tellement contente de venir ici avec lui, pourquoi se laissait-elle affecter par une garce en manque d’attention…? Sans hésiter, la demoiselle s’empara d’un verre sur un plateau qui passait tout près et aussitôt, elle s’enfila une grande gorgée, sans même se demander de quoi il s’agissait. Elle devait se détendre un peu, voilà.

Code by Anarchy


Dernière édition par Paxton Jones le Mar 10 Déc - 23:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Quinn Doherty
Stagière
avatar
PROFIL Poissons

Messages : 227
Réputation : 59
Date de naissance : 13/03/1989
Nationalité : Nord Irlandais

Aspiration : Enseignant

Fiche : Love, Loyalty, Friendship

RP en cours : Se réchauffer le corps et l'espritSometimes I feel I've got to run awayAfternoon memories

RP Terminés : I woke up today and wished for tomorrowThe hopeless and talentless knight in rusted armor and the queen of cunts



RPG
Feuille de personnage
Age: 24 ans
Niveau: Ultimum
Baguette Magique: Bois de peuplier, crin d'Abraxan

MessageSujet: Re: [Scenario de Noël] La Salle de Bal   Lun 9 Déc - 18:08

Depuis que Quinn la connaissait, Eve n'avait cessé de flirter avec la frontière assez vague entre "bonne amie" et "personne à éviter absolument sous peine de forts ennuis". S'il ne s'était agi que de sa manie de le pousser à la consommation d'alcool, le doute aurait pu subsister encore quelques temps, mais après s'être mêlée successivement de ses histoires avec Trixie, puis avec Paxton, elle venait définitivement de se placer dans la mauvaise catégorie.

Lorsque la grande brune eut disparu de leur champ de vision, il s'efforça de garder un air neutre pour Paxton, comme si tout ces paroles n'avaient jamais été prononcées, ou du moins, qu'elles n'avaient aucune importance.

Malgré le sourire tendre qui allongeait toujours ses lèvres, et ses prunelles bleues-grises qui pétillaient d'émerveillement à la vue de ce décor enchanteresque, il ne put s'empêcher de resserrer doucement sa main sur celle de sa petite amie lorsqu'il sentit celle-ci glisser, comme pour lui échapper.

Et puis la question inévitable fut posée, avec une évidente pointe d'inquiétude dans la voix de Paxton qui eut le don de lui serrer le cœur. (De culpabilité ? De regret de voir que John importunait encore sa petite amie ?)

"Elle se fait des films parce que j'ai pris un café avec une amie, l'autre jour à la Banshee," répondit-il tout simplement, en haussant légèrement des épaules.

Il s'étonna lui-même de la facilité qu'il avait à cacher une partie de la vérité, lui qui s'était plutôt attendu à rougir, bafouiller, et à devoir des explications.
La partie la plus intelligente de son cerveau lui assura qu'il avait été suffisamment convaincant, et que ce n'était pas la peine d'en rajouter sous peine d'inquiéter Paxton alors que cela n'avait pas lieu d'être, mais de toute évidence il ne l'écouta pas, puisqu'il poursuivit, avec un naturel déconcertant même pour lui-même :

"Très sincèrement, je crois surtout qu'elle est seule et soûle, et qu'elle ferait n'importe quoi pour un peu de drama. Je suis vraiment désolé que ça tombe encore sur toi..."


Il adressa alors à Paxton un sourire tendre. Il n'avait rien à se reprocher. Il n'avait rien fait de mal, mais elle n'avait pas besoin de savoir qu'il avait revu son ex petite amie, sa presque fiancée, elle n'avait même pas besoin de savoir que Trixie ait jamais existé. Leur relation était encore si fragile... et l'ego de Pax encore si farouche, elle avait simplement besoin d'être protégée. D'être tenue loin du doute, de la peur de l'abandon. Il ne voulait pas qu'elle l'imagine comme une feuille sur l'eau qui partirait avec le courant, il voulait être un rocher pour elle.

Ce fut, donc, ce même rocher plein de bonne volonté qui imita sa petite amie en attrapant lui aussi un verre de peu-importe-ce-que-c'était, et qui s'en voulut aussitôt que le goût de l'alcool toucha ses lèvres.

Même pas cinq minutes sous le chapiteau, et il venait déjà de briser la première de ses deux seules et uniques règles (la deuxième étant de ne pas quitter Paxton d'une semelle de peur qu'elle ne se sente abandonnée dans la foule).
Oh, et puis après tout, qu'est-ce que ça pouvait bien faire, s'il buvait un verre ou deux ? C'était réveillon de Noël, non ?

"Tu m'accorderais cette danse ?" proposa-t-il alors qu'une chanson lente et populaire commençait à résonner dans le chapiteau, en se tournant vers sa il-n'en-revenait-toujours-à-quel-point-elle-était-belle petite amie, et l'attira doucement vers lui de sa main agrippée à la sienne, comme de peur qu'elle ne se sauve.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
PROFIL
RPG

MessageSujet: Re: [Scenario de Noël] La Salle de Bal   Ven 13 Déc - 15:50

A peine Amy-Jo eut-elle mis ses pieds endoloris pas ses escarpins sous le chapiteau, qu'elle regretta déjà d'être venue.

Elle pouvait sentir tous les regards se poser sur elle (ou peut-être les imaginait-elle ?). Habituellement, la petite galloise n'était pas du genre à se soucier de ce que l'on pouvait bien penser d'elle, d'autant moins de son apparence, mais présentement, elle avait comme l'envie de rester toute la soirée cachée derrière les branches de l'un des immenses sapins de la salle -qui par ailleurs était : waouh.

Petit retour en arrière, quelques jours plus tôt : Teagan avait accepté de l'accompagner faire les boutiques pour l'aider à trouver une jolie robe pour le bal. Leur recherche ne les mena pas bien loin, puisque le village de Stornoway ne contenait qu'une seule et unique boutique proposant de jolis vêtements et des articles plus ou moins luxueux, mais cela sembla leur convenir à toutes les deux. Dans la vitrine, le visage agrandi de l'ancienne vedette du Quidditch leur souriait dans un cadre, prenant une série de poses supposées être élégantes et naturelles, dont elles rirent toutes les deux.
Lorsque les deux jeunes sorcières pénétrèrent dans la boutique, elles eurent la surprise d'y rencontrer Marlene qui semblait elle aussi y faire ses emplettes -bien que la petite rouquine n'eut à ce jour toujours pas réussi à convaincre Amy-Jo qu'il s'agissait effectivement d'un hasard.

La boutique ne proposait pas beaucoup de choix, mais son coeur se décida assez aisément sur une robe de bal d'une ravissante couleur pêche, au corsage orné de sequins miroitant de multiples teintes de rose, et au long jupon qui descendait sagement jusque sur ses chevilles.
Tournoyant devant le miroir triptyque, encouragée par les compliments de Teagan, elle aurait pu en rester là, et les problèmes qui suivirent auraient été évités. Mais c'était sans compter la fashionista qui les accompagnait. Marlene décréta "sans vouloir t'offenser", qu'avec sa petite taille et des hanches comme les siennes , la forme de la robe lui donnait "l'air d'une patate, mais ne le prends pas mal, hein". Et puis les manches étaient apparemment trop présentes, peu importe ce que cela pouvait bien vouloir dire. Amy-Jo considéra un instant ces conseils, se regarda de nouveau dans le miroir puis décida que, contrairement à Marlene, elle n'y connaissait vraiment rien en habillement et que sur ce coup-ci, il était plus sage de lui faire confiance. La petite danoise se chargea donc de donner quelques instructions à la retoucheuse, et Amy-Jo pourrait venir récupérer sa tenue juste à temps pour le bal.

Seulement voilà, lorsqu'elle enfila enfin sa robe, un peu plus tôt ce soir là, la Ceart manqua bien de s'évanouir. Elle se frotta longuement et plusieurs fois les yeux, comme croyant à une hallucination, mais non, son reflet dans le miroir ne changeait pas. La fille à l'air béat devant elle arborait un jupon bien plus court et bouffant que prévu initialement, et sa poitrine -plutôt généreuse- semblait vouloir s'échapper absolument de son bustier dont elle ne se souvenait pas qu'il révélait autant de peau.
Lorsque la danoise pénétra peu de temps après dans son dortoir, pour lui apporter la paire d'escarpins corail qu'elle avait offert de lui prêter, celle-ci plaqua ses deux mains sur sa bouche dans une expression horrifiée en constatant l'ampleur de dégâts. Elle blâma longuement la retoucheuse qui n'avait pas compris ses instructions, prétendit sans conviction que bon, ça ne lui allait pas si mal, pris quelques minutes pour la maquiller (assez sobrement, il ne manquait plus qu'elle ressemble à un pot de peinture, en plus) avant de filer dans son propre dortoir car, paraissait-il, elle avait beaucoup à faire et elle ne serait jamais prête à temps !

Après avoir longuement, très longuement hésité, Amy-Jo prit finalement sur elle de se rendre tout de même au bal dans cette tenue, car elle n'avait de toute façon rien d'autre à se mettre. Et puis, il en fallait plus pour empêcher Amelia-Joelle Bale de s'amuser, pas vrai ?

Ce fut donc en tirant coup à coup sur le bas de son jupon pour tenter d'allonger sa robe, puis sur le haut de son bustier pour ne pas révéler trop de sa poitrine, et avec ses cheveux noués en un chignon aussi réussi qu'elle l'avait pu, que la jeune sorcière s'avança dans le hall, essayant de se faire toute petite (plus petite qu'elle ne l'était déjà à la base, c'est dire) parmi la foule.

Un siège. Il lui fallait un siège car ces escarpins, aussi raisonnable la hauteur des talons fut-elle, lui faisaient un mal de chien. Ce fut donc dans le petit salon derrière les grands rideaux argentés qu'elle disparut durant quelques minutes, pour n'en ressortir qu'un bon quart d'heure plus tard, accompagnée du grand californien à la peau d'ébène avec qui elle était déjà en train de partager des patacitrouilles, et discutait d'une prochaine date de sortie du CANEE. Au bout de quelques minutes à peine, elle avait déjà réussi à convaincre de Jamar King de se joindre au club. Elle ne savait pas exactement si c'était l'idée de partir à la découverte de la faune magique locale, ou plutôt sa poitrine débordant de son décolleté qui avait rendu la discussion aussi aisée, mais cela lui importait peu.
Tous les étudiants de St-Barnaby étaient réunis ce soir, c'était le moment où jamais de promouvoir son Club des Amis de Nouveaux Etudiants et Etudiants Etrangers !

Elle salua le grand californien qui s'en alla aborder un groupe de jeunes filles qui semblaient faire tapisserie dans un coin, et partit de son côté à la recherche de nouveaux étudiants à enrôler, quand son regard se posa sur la tête frisée du grand Gainsbury, avec la sulfureuse barmaid de la Banshee sur les genoux.

Lorsque, par (mal ?)chance, le regard de l'anglais croisa le sien, elle se rappela à quel point elle avait l'air quiche dans sa robe. Elle lui lança un petit sourire accompagné d'un signe de la main et, légèrement confuse, elle fit un petit tour sur elle-même, comme si elle cherchait à se rappeler où elle était supposée aller.
Pour ne pas rester comme une belle gourde sur place, elle décida de suivre le plateau d'un brownie qui contenait plein de petites choses qui avaient l'air succulentes à manger, et se mit en quête d'un visage familier. Ian ? Teagan ? N'importe qui ?
Revenir en haut Aller en bas
Eve John
Ceart
avatar
PROFIL Bélier

Messages : 424
Réputation : 61
Date de naissance : 04/04/1994
Aspiration : passer au moins une année sans drame, s'il vous plait merci.

Fiche : NO FUTURE.

RP en cours : à venir



RPG
Feuille de personnage
Age: 22
Niveau: 4e année Maestria
Baguette Magique: Chêne rouge, mue de Serpencendre. Crache des étincelles lorsqu'elle s'ennuie.

MessageSujet: Re: [Scenario de Noël] La Salle de Bal   Dim 15 Déc - 21:37

La foule augmentait petit à petit dans la salle de réception, mais Eve n'en avait que faire.
A vrai dire, elle n'en était pas vraiment consciente.
D'ailleurs, elle n'était pas consciente de grand chose à l'instant précis, à part de sa tête engourdie par le vin qui faisait danser et se balancer sa vision, de la chaleur emmise par la grande cheminée, et par le vin encore.

Alors que ses doigts aux longs ongles rouge cerise gratouillaient la barbe de Gainsbury, son autre main, qui tenait toujours son verre d'hydromel entamé, menaçait d'en renverser le contenu sur le joli costume de l'anglais à chaque mouvement désinvolte de la Ceart.

"C'est pas assez,"
répondit-elle d'un ton enfantin lorsque Harold essaya de se tirer d'affaire en ne lui laissant que son bonnet de Noël, bonnet que par ailleurs elle avait déjà, donc ça ne comptait pas. "J'ai été vraiment, vraiment sage, cette année."

Était-ce tout à fait consciemment qu'elle se colla contre le jeune homme en prononçant ses mots, lui plaçant son abondant décolleté quasiment sous le menton ? En tout cas, elle pensa poser son verre sur le bras du fauteuil, sans se rendre compte que celui-ci finit son existence sur le carrelage de marbre, le souillant d'une belle flaque rouge et poisseuse, et vint glisser ses doigts dans la chevelure luxuriante du jeune homme.

Un éclair de lucidité sembla la traverser pendant quelques secondes, car elle aperçut la mini Bale dans sa robe-meringue qui semblait les saluer de loin.
Elle lâcha un rictus moqueur alors qu'elle passait l'une de ses longues jambes nues par dessus l'autre, faisant remonter le bas de sa robe encore un peu plus haut sur sa cuisse.

"Y en a qui sont prêtes à tout pour se faire remarquer !"

Puis subitement, elle se décolla du jeune homme et décida de se lever. Penchée au dessus de lui, les mains posées sur les accoudoirs, elle lui glissa à l'oreille :

"Retrouve moi dans dix minutes aux toilettes. Pour me délivrer mon cadeau de Noël."


Elle attrapa sa tête entre ses deux mains et lui plaqua un baiser sur le front, lui laissant là une magnifique marque de son rouge à lèvres, avant de lui lancer un clin d’œil et de s'éloigner de sa démarche exagérément ondulante. Elle bouscula non intentionnellement Amy-Jo sur son passage et, après s'être éloignée de quelques mètres, elle retira le bonnet de sa tête pour l'enfoncer sur celle de quelqu'un d'autre, une personne au hasard qui se trouvait sur son passage, sans se soucier de qui c'était, puis elle se laissa engloutir par la foule, direction les toilettes du chapiteau magique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Harold Gainsbury
Litriu
avatar
PROFIL Gémeaux

Messages : 129
Réputation : 27
Date de naissance : 14/06/1956
Nationalité : Anglaise

Aspiration : Adapter toutes les machines moldu au monde sorcier!

Fiche : ♣️ Gainsbury «Le best buddy des moldus»

RP en cours : ♣️ Don't let the muggles get you down
♣️ NOËL



RPG
Feuille de personnage
Age: 24 ans
Niveau: 6e année Maestria
Baguette Magique:

MessageSujet: Re: [Scenario de Noël] La Salle de Bal   Mer 18 Déc - 0:19




Mayday, mayday...

Ceci était un cauchemar!  Un mauvais rêve... enfin... ou peut-être simplement un rêve?  BREF, toute cette situation était si peu probable qu'Harold n'y comprenait pas grand chose.  Qui se serait attendu à un truc du genre de toute manière (même saoul le binoclard des Gainsbury n'avait jamais osé avoir de telles images de John).

Et ainsi... sans la précieuse aide de son cerveau, il ne voyait sincèrement pas ce qu'il pouvait faire, si ne n'était de gigoter sous la brune en tentant d'éviter son regard langoureux – brillant d'alcool - ou mieux, ses seins!

OH, ne pensez pas qu'Harold n'aimait pas les jolie seins, les belles formes et les femmes sexy, mais voilà... il les préférait lorsqu'elle n'était :



    1) Pas saoule
    2) Pas sur ses genoux (saoule.. elles ont généralement tendance à lui vomir dessus où a lui verser leur verre sur la tête... bref)
    3) Pas voleuse de bonnet de papa noël
    4) À moitié nue, volontairement, en public! - enfin....euh... quoi que...



Enfin... il respectait les choix vesti-...

Il stoppa sa propre réflexion – plutôt ennuyeuse – lorsque son regard croisa une petite boule de vêtement d'une drôle de couleur – qu'il ne pouvait déterminer du à son daltonisme... - semblant bouger la main en sa direction.

Plissant des yeux, il regarda avec surprise Amy lui faire un gentil signe de main, alors qu'il était coincé sous John qui semblait plutôt insatisfaite de l'attention qu'il lui prodiguait... - à savoir ne pas lui donner un cadeau quelconque.... La vilaine ne cessait de lui mettre ses seins sous le nez pour le faire loucher plus qu'il ne le faisait déjà habituellement... s'en était insupportable!  Merlin qu'il aurait aimé être un bon à rien aux mœurs facile... ohhhh.... QUE OUI!

Seulement voilà, il ne l'était pas et et....

«Y en a qui sont prêtes à tout pour se faire remarquer !»

Suivant le regard de la ceart, il remarqua qu'elle parlait également d'Amy... pourtant il ne voyait pas ce que son amie avait fait de mal... si ce n'était le saluer et lui donner une porte de sortie! - que merlin bénisse Amy-Jo Bale!  Il en était donc à réfléchir sur ce que la présidente du CANEEE avait fait de mal lorsque, sans crier gare et sans avertissement quelconque... ses cuisses se libérèrent soudainement d'un poids douillet et une voix vint lui susurrer à l'oreille :

«Retrouve moi dans dix minutes aux toilettes. Pour me délivrer mon cadeau de Noël.»

Puis des lèvres vinrent se plaquer sur son front.

Sincèrement, le pauvre Harold avait l'étrange impression d'être spectateur de sa propre vie, alors qu'il regardait la succulente Eve rouler des hanches plus loin pour finalement disparaître dans la foule. Cette simple vision fût ce qui redonna un petit coup de vie au cerveau du binoclard qui, en moins de temps qu'il ne fallait pour dire quidditch, s'était rué hors du fauteuil, délaissant son lieu de torture pour tenter le plus rapidement que ses grandes jambes – et ses yeux aveugles – le lui permettaient pour retrouver le seul visage familier et au combien agréable, qu'il avait croisé jusqu'à présent :  Amy.

Bravant vent et marré.... (okok) bravant la foule d'étudiant amassé autours des petits gâteaux, le grand Gainsbury retrouva alors la jeune Bale.

En un pas il était à côté d'elle, tout souriant – en oubliant même la marque de rouge à lèvre au beau milieu de son front... ou le fait qu'il n'avait plus sont charmant petit bonnet de Noël.  Passant son bras par dessus l'épaule de la jeune femme, il empoignant tel un goinfre trois ou quatre petite gâteau avant de lancer joyeusement :


«Meilleur endroit de la salle – le coin pour manger!»

Malgré tout, du coin de l’œil, il surveillait la venu d'Eve... prêt à tout moment à sauter derrière Amy pour se cacher derrière ses jupons de la grande Johns.

© charney

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
PROFIL
RPG

MessageSujet: Re: [Scenario de Noël] La Salle de Bal   Ven 20 Déc - 2:21

My very own prince charming.



Si elle suivait toujours l’entremetteuse des yeux, c’était surtout parce qu’elle ne voulait pas poser les yeux sur son cavalier. Aussitôt sa question posée et son verre d’alcool attrapé avait-elle détourné le regard, pour le reposer sur la femme qui manquait affreusement de gêne. La Londonienne ne voulait pas douter de son cavalier, mais cette garce venait de tout remuer dans sa tête et lui instaurer des soupçons qu’elle n’avait même pas avant. Une deuxième grande gorgée vida le verre qu’elle tenait, avant que Quinn ne réponde à ses questions.

Sa réponse lui sembla être… juste. Ça avait du sens qu’elle raconte n’importe quoi, simplement parce qu’elle l’avait vu parler à une autre fille. C’était son genre d’essayer de leur causer des problèmes, pour le plaisir. Bien qu’elle ait senti une pointe de jalousie à la mention d’une autre fille, elle n’en montra rien. Après tout, il avait le droit d’avoir des amies. Il n’allait rien faire pour lui déplaire, il était gentil et sympathique et il ne voulait pas la blesser. Elle pouvait lui faire confiance, non?

Finalement, la brunette soupira de soulagement et secoua légèrement la tête, en faisant signe de sa main de ne pas s’en faire. Elle était tout de même habituée de se sentir ridiculisée par les autres. Bien que la majorité du temps, elle passait pour la tapisserie ou les meubles, il y avait toujours quelques personnes qui semblaient dérangées par le fait qu’elle les ignorait et que toutes les insultes qu’ils pouvaient composer n’avaient même pas le mérite de lui faire froncer les sourcils. Elle était bien fière de cette indifférence.



« C’est pas grave, je suis habituée. C’est pas de ta faute si c’est une … » elle sembla retenir le mot et hésiter à en choisir un autre« si elle cherche l’attention. Tant mieux si elle trouve quelqu’un d’autre à embêter, voilà. »


En fait, elle semblait déjà avoir trouvé un jeune homme. Bon, il ne semblait pas trop à l’aise et  sur le bord de la crise d’angoisse, mais elle n’en avait rien à faire. Elle était peut-être habituée de se faire déranger, mais ça ne voulait certainement pas dire qu’elle aimait. Et elle n’avait pas envie d’entendre parler à nouveau d’une autre fille avec qui son petit amie était ami. Il pouvait être ami avec n’importe qui, mais elle savait bien qu’elle serait jalouse malgré tout. Par Merlin, elle s’était sentie jalouse la dernière fois qu’il lui avait dit qu’il allait voir sa sœur. Jalouse d’elle, parce qu’elle passait du temps avec lui ou jalouse de lui, parce qu’il avait une sœur et une famille, elle n’en savait rien. Ça pouvait rester ainsi pour le moment.

Elle échangeait son verre vide contre un rempli lorsqu’il lui demanda une danse. Le rose lui colorant les joues et le regard timide plutôt dirigé vers le bas, elle hocha doucement la tête et se rapprocha de lui. Heureusement, elle pouvait au moins dire qu’elle savait danser et même, qu’elle aimait plutôt. Comme ça, en public, sans être complètement défoncée, c’était complètement nouveau, mais elle était prête à essayer. Seulement avec Quinn, cependant.


« Tu sais danser, hm? Je ne voudrais pas me ridiculiser, quand même…» dit-elle, avec un petit sourire et un clin d’œil.

La plaisanterie servait surtout à évacuer un peu le stress qui était plus qu’évident dans la force avec laquelle elle lui serrait la main. Une fois bien rapprochée de lui, elle relâcha sa main et vint passer ses deux mains autour du cou du jeune homme. La tête levée vers lui, elle ne pouvait que l’observer et lui offrir un petit sourire timide. La musique était lente, plus lente que ce à quoi elle était habituée, mais ça ne faisait que rendre le tout plus facile encore. Danser sur ce genre de rythme, c’était presque automatique, elle n’avait même pas besoin de réfléchir à ses mouvements. En plus, il n’y avait personne dans sa petite bulle, autre que Quinn, évidemment et donc, elle pouvait vraiment se consacrer à ce moment. En réalisant cela, la jeune femme vint coller sa tête contre l’épaule de l’Irlandais, le visage tourné vers son cou, simplement pour profiter un peu plus de leur proximité. Voilà, ça serait une bonne soirée.


Code by Anarchy
Revenir en haut Aller en bas
Avalon Somerset
Intégration
avatar
PROFIL Bélier

Messages : 146
Réputation : 55
Date de naissance : 03/04/1994
Nationalité : Monégasque, Anglaise

Aspiration : ... l'alchimie, peut-être?








RPG
Feuille de personnage
Age: 19 ans
Niveau: 1e année Cognita
Baguette Magique: Bois de Vigne, 29,7cm , ventricule de dragon

MessageSujet: Re: [Scenario de Noël] La Salle de Bal   Sam 21 Déc - 11:35


Once upon a December



L’appartement était totalement silencieux et pour cause, Russell et Jamar étaient déjà partis. D’ailleurs, elle devait rejoindre ce dernier au bal, car ils étaient cavaliers après tout, mais la jeune femme l’avait laissé partir en premier car juste avant d’enfiler sa robe, Tesho était revenu, un colis à la patte. Quatre jours plus tôt, Ava avait envoyé son fidèle hibou à la nouvelle demeure de son frère, en Angleterre avec une montre en argent sterling en cadeau et une lettre. Pendant un instant, la jeune femme eu la peur irrationnelle que son frère lui ait renvoyé son cadeau et sa lettre, mais une fois dans sa chambre elle  pu lire la note attachée au paquet et son sourire avait été rarement aussi rayonnant dans les derniers temps.


Lettre:
 


Ava ouvra ensuite le colis, impatiente comme une enfant. Elle prit délicatement le bijou entre ses doigts : c’était un magnifique collier en argent, munie d’une petite couronne. Elle en observa la beauté, les yeux brillants. C’était un cadeau simple, mais qui avait tant de signification que la jeune femme dû retenir une ou deux larmes. Elle qui était déjà maquillée, c’aurait été dommage qu’elle gâche son travail. Elle enfila le pendentif sans attendre ; qu’importe qu’il jure ou non avec sa tenue, elle tenait elle aussi à avoir un peu de son frère avec elle en cette veille de noël. La brune eut un soupir rapide. Elle devait se reprendre et finir de se préparer pour rejoindre Jamar.


***
L’herbe craquait sous ses talons alors qu’elle traversait le parc, remontant sa robe d’une dizaine de centimètres, pour être sûre que le bas ne se retrouve pas mouillé. La tente au loin ne payait pas de mine. D’ailleurs c’était une idée assez saugrenue pour un bal de se tenir à cet endroit, mais bon serait-ce réellement un bal, au final? Si ça se trouvait, elle serait trop habillée pour ce « bal » qui avait lieu dans une tente sur le déclin, en plein milieu du parc. Avec son style Lady in Red, elle ferait sensation de toute manière, une fois sur place. Alors qu’elle soit la seule chic ou pas, elle n’était plus à ça près.

Elle passa l’entrée et sentit un sourire s’étendre sur ses lèvres. Ses talons n’avait pas touché un sol encore instable, ou un tapis de sol, ou quelconque remplacement de fortune à un plancher convenable, mais bien un sol de marbre. Et le décor qui le surplombait n’était pas à laisser en reste. L’Administration avait le sens du grandiose et au final, Ava se sentait juste assez classe dans ce décor, à côté des énormes sapins qui étaient si bien décorés. Sans plus attendre, elle pénétra dans la salle de bal. La brune sentit aussitôt plusieurs paires d’yeux se braquer sur elle, mais elle était plus qu’habituée à faire ce genre d’entrée et était donc parfaitement à l’aise, le dos droit et ses deux mains ayant lâché sa robe, qui en rajoutant à son pas aérien alors qu’elle s’avançait un peu pour chercher son cavalier des yeux. Ça ne lui prit pas de temps pour remarquer cette carrure imposante et sa peau d’ébène. Elle eut un large sourire amusée en le remarquant en train de faire du charme à une jeune femme en pamoison. Mais malheureusement, l’inconnue n’aurait pas son prince charmant longtemps, car Ava comptait bien profiter de la présence de son ami, au moins pour le début de la soirée. Son pas toujours aussi léger et ses hanches roulant tout naturellement, la belle se dirigea vers son colocataire et une fois arrivée derrière eux, tapota doucement l’épaule de Jamar.


- Bonsoir. Dit-elle tout simplement en français, la voix onctueuse.

La nouvelle groupie de l’américain lui lança un regard meurtrier. Parfait, ça prouvait qu’elle n’avait pas raté son coup et que sa tenue mettait assez ses courbes et ses avantages en valeur pour que l’autre sentes ses chances d’avoir la première danse mises à mal. C’était très amusant, surtout que dès le départ, l’inconnue n’aurait pas eu la première danse. Jamar se retourna vers elle et Ava le laissa l’observer avant d’ajouter avec un air innocent, simplement pour satisfaire son instinct de félin victorieux.


- Alors, ta cavalière pour la soirée te convient-elle?

Elle espéra quand même une réponse positive. Alors qu’elle se fichait de l’opinion de tout le monde, c’était quand même Jam’ qui se présentait à ses côtés et c’aurait été dommage qu’il fut mécontent. Mais elle doutait bien que ce ne serait pas le cas. Elle avait déjà pu remarquer un deux ou trois mecs qui avaient bien faillit se donner des torticolis. Décidément, elle avait vraiment bien joué son coup, ce serait une très bonne soirée.

© Nye-Hael sur Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
PROFIL
RPG

MessageSujet: Re: [Scenario de Noël] La Salle de Bal   Sam 21 Déc - 14:12

Sujet commun ❥ Merry Christmas

Le froid était bel et bien tombé sur le domaine de St-Barnaby, enfin ce n'était pas comme si c'était une nouveauté, il ne faisait pas forcément très chaud dans ce coin-là du pays. Enfin, ce n'était pas non plus des températures polaires, mais ce n'était pas équatoriales non plus. Enfin, ce n'était qu'une habitude à prendre. Avec l'hiver venait aussi Noël, la fête des cadeaux et de la nourriture à n'en plus finir. Cassiopée avait toujours aimé ses fêtes-là, jusqu'à récemment. Les réjouissances familiales, elle n'en avait plus le goût.  Ce fut d'ailleurs l'une des raisons pour laquelle elle décida de ne pas retourner chez elle pour ses vacances-là, elle n'avait pas vraiment envie de se retrouver face à sa mère et l'idée d'un mariage arrangé n'arrangeait pas l'affaire. Tant qu'elle ne rentrait pas chez elle, ils ne pouvaient pas la forcer à se marier, si ?

St-Banarby n'était pourtant pas rester en retrait pour cette période de fêtes, le directeur avait organisé un bal pour fêter dignement l'événement. Cassiopée n'avait pu résister à l'appel de ce bal que l'on annonçait somptueux, après tout ce n'était pas parce qu'elle ne voulait pas fêter Noël avec ses parents qu'elle ne pouvait pas le faire avec ses camarades, ça restait une fête. Elle n'allait pas s'enfermer dans sa chambre toute la soirée, même si elle y  avait pensé quand elle avait apprit que Finn avait l'intention de quitter la fac pour suivre un stage étrange sur les sortilèges norvégiens... en Norvège. Un peu loin quand même. Elle avait été tellement déçue qu'elle s'était convaincue de rester enfermer seule, avec qui elle y serait allé de toute façon ? Puis avec le temps, elle avait commencé à relativiser, ça faisait déjà un moment qu'elle s'était faite à l'idée que Finn et elle c'était impossible, il ne pouvait y  avoir d'autres issues.

Toutefois, il lui restait une question à régler, avec qui allait-elle y aller, elle ne pouvait décemment pas s'y rendre seule.  Contrairement à ce que l'on pourrait croire, ce n'était pas si facile que ça de se trouver un cavalier dans cette école. Et puis un jour, alors qu'elle était au café, elle rencontra celui qui allait pouvoir l'aider. Liam. Le jeune homme était certes
timide, mais il était vraiment gentil et il avait l'air de vouloir s'épanouir un peu plus dans cette faune étrange qu'était St-Barnaby, après tout s'il arrivait à s'intégrer ici, il allait être capable de le faire partout. Elle était allée le voir pour l'inviter, ce n'était pas très conventionnel, effectivement, en temps normal c'était plutôt les hommes qui invitaient les femmes, mais elle se doutait que Liam n'était pas vraiment du genre à prendre les devants et elle devait se bouger si elle voulait avoir un cavalier. Résultat  il avait accepté. Elle avait donc trouver son cavalier. Il ne lui manquait plus que de trouver ce qu'elle allait porter pour l'occasion.

Le jour-j était arrivée et la brune avait l'impression que toute la faculté était en ébullition. Après tout ce n'était pas tout les jours qu'un bal avait lieu ici et avec les événements tragiques qui s'étaient produit c'était bon de se changer un peu les idées, de se focaliser ailleurs. La brune en avait bien besoin d'ailleurs. Elle n'avait pas voulue passer toute sa journée à se préparer, c'était un peu trop abusé à son goût. Elle commença ses préparatifs dans l'après-midi, vérifiant si elle n'avait rien oublié.

Il était l'heure de se rendre dans le chapiteau qui avait été prévu pour les accueillir pendant cette soirée, elle n'avait pas passer tout ce temps à se préparer pour rester enfermer dans sa chambre. Finalement, elle avait opté pour une robe qui lui donnait l'impression d'une  chute de neige brillante. Elle avait trouvé que ça collait très bien avec l’événement. Pour ses cheveux, elle avait longtemps hésité, les laisser tomber ou les attacher, quel dilemme. Ce fut les cheveux attachés qui prirent le dessus.  Elle avait accroché un bijou dans le chignon qu'elle avait fait. Elle avait été plutôt satisfaite du résultat. Sur le chemin elle croisa quelques personnes qui avait l'air de se rendre au même endroit qu'elle, mais pas de traces de Liam, l'espace d'un instant elle se demanda si finalement, il n'avait pas changé d'avis. Peut-être n'allait-il pas venir.  Il était trop tard pour reculer, elle y était presque.

L'air de rien son pas se fit plus lent, elle appréhendait de s'y rendre seule, mais dès l'instant où elle entra sous le chapiteau elle oublia ce qui l'angoissait tant. Ils avaient vraiment mit le paquet dans la décoration. Tout était splendide et chaleureux. La magie de Noël était bien là, Cassiopée se serait presque vue retomber en enfance. Elle prit le temps de regarder autour d'elle pour apprécier chaque élément de la décoration. Elle apprécia particulièrement la chaleur qui régnait à l'intérieur du chapiteau, alors qu'il faisait bien froid à l'extérieur. Deux autres pièces avaient été aménagé, l'une très intimiste avec une cheminée où crépitait un bon feu et une autre où attendait patiemment un buffet très bien garni. Tout était parfait, il ne manquait plus que Liam.
©flawless
Revenir en haut Aller en bas
Liam Oldford
Sinsear
avatar
PROFILMessages : 141
Réputation : 24
Fiche : The cracmol is in the place

RP en cours : + Ne t'y placarde pas!
+ Quand les Callanish s'en mêlent
+ Terreur!



RPG
Feuille de personnage
Age: 20 ans
Niveau: 3e année Cognita
Baguette Magique: Poirier, le cœur contenant un crin de licorne, Vingt-sept virgule cinq centimètres, Solide

MessageSujet: Re: [Scenario de Noël] La Salle de Bal   Dim 22 Déc - 18:17

It's a new day, it's a new Liam.
Noël Noël
Dès qu'elle l'avait invité, dès que les mots : «Oui évidemment» avait franchit ses lèvres, Liam avait eu se sentiment de panique incontrôlable.

Qu'avait-il dont fait?  Pourquoi avait-il dit oui?  C'était totalement hors caractère, il n'allait jamais pouvoir affronter une horde d'étudiants tous pomponnés et ravissants, il n'allait jamais pouvoir être à la hauteur de la belle Cassiopée, il n'allait qu'apporter honte et rigolade!

Au bord du désespoir et loin de vouloir montrer une autre faille de sa personnalité à la brunette, il s'était donc sauvé du café étudiant pour se diriger à toute vitesse vers la volière et les mains tremblantes et moites, il avait écrit un message d'alerte à Eilis... elle ferait probablement le pont pour ensuite envoyer également le message à Ethan... que merlin l'aide, il avait réellement besoin d'aide.

C'était donc anxieux et sans réponse de sa famille qu'il attendit...

et attendit...

encore …

Pour finalement perdre espoir.  

Il était maintenant rendu le 24 décembre... et aucune nouvelle n'était venu jusqu'à lui.

Son frère et sa sœur devaient avoir une vie bien à eux après tout.... ils avaient autre chose à faire que de voler au secours de leur petit frère inapte à vivre en société!  Et donc, au bord de la crise de nerf, nerveux comme jamais, Liam prit la décision de ne pas se présenter au bal. « mais tu veux être un homme, un vrai» lui disait mielleusement sa petite voix, « tu voulais être capable d'assister à se genre d’événement, tu voulais te fondre à la société sorcière!»  oui... oui certes il le voulait... mais sans aide – et incapable d'avouer la vérité à quiconque – il ne pouvait le faire... il ne pouvait affronté les regards des autres, curieux, riant de lui, l'étrange néo-zélandait bégayant....

Ainsi... il ne sortirait pas, non, il resterai bien enfermer avec Galaad – enfin s'il n'allait pas au bal – dans leur chambre à jouer aux cartes explosives... ou un truc du genre.  Cassiopée ne pourrait pas venir le chercher jusque dans sa chambre et il n'aurait pas a affronté son regard déçu... et puis, pour le reste de l'année il.... il ne ferait que le fantôme!  Oui voilà, et dès que l'année serait terminé il quittera honteux l'école!  

«lâche.»

La voix avait résonné si fort que Liam sursauta... depuis quand sa petite voix criait-elle si fort?

Une main se déposa fermement sur son épaule et le sinsear, les yeux exorbités, se retourna pour faire face à.. Ethan, grand frère parfait, lui souriant à pleine dents dans sa chambre universitaire....

Il devait sincèrement avoir perdu la tête....

«Arrêtes p'tit frère, je peux t'entendre penser à des mille à la ronde sans être occlumen!  Allez, habille toi... Eilis nous attend à l'Auberge du Boobrie.»

Il fallu qu'Ethan le pousse, de force hors de sa chambre pour que le plus jeune des Oldford comprenne enfin qu'il ne rêvait pas.  Son frère et sa sœur avaient fait tout ce chemin pour lui?

«Va falloir se dépêcher à te préparer, il te reste plus beaucoup de temps avant ton bal!»

Il pouvait discerné l'excitation dans la voix de son frère...  Après tout, c'était son premier bal.  Mais le pauvre garçon était toujours muet d'étonnement – un sentiment intense au fond de lui bouillonnait... de la joie?  Oui.  Son frère et sa sœur avait répondu à son appel, ils étaient là pour lui et à se moment même, rien au monde n'aurait pu rendre plus heureux de cracmol... si ce n'était la boule de stress qui avait reprit sa place au fond de son ventre... finalement, il allait bel et bien devoir faire face à Cassie, Ethan et Eilis ne le laisserait pas s'en tirer aussi facilement.

C'est donc après trois longues heures d'acharnement (je vous évite les détails... ils pourraient duré tant de temps que vous vous en lasseriez) que Liam se retrouva face à la porte de l'auberge, encadré par Eilis et Ethan.  Chacun une main sur l'épaule de leur jeune frère, rayonnant, explosant d'énervement, encouragement coulant à flot de leur être, que le jeune Olford se fit jeter hors de la chambre d'auberge qu'ils avaient louer pour la semaine :

«Et qu'on ne te voit pas avant les petites heures du matin, sinon on te traine de force jusqu'au bal, encore!» lança Eilis en riant. «Allez petit frère, fait tourner les têtes et soit majestueux!»

Majestueux...  quelques fois Liam se disait que sa sœur avait une étrange conception de ce qu'il pouvait être.  Un petit mouton.... un canard... un autiste?  Bref... mais absolument pas majestueux! Elle devait définitivement prendre trop de drogue magique... ou un truc du genre.

Bref, loin de vouloir porter une robe de sorcier encombrante dans un bal ou il se sentait déjà peu à l'aise, dans les choix d'Ethan, Liam avait préféré le costume classique moldu.  Velour d'un noir profond, texturé, avec un nœud papillon noir.  Bref, c'était classique, et il le savait, mais ne sachant pas la couleur de la robe de sa cavalière, Eilis lui avait suggéré une couleur neutre – pour être bien certain d'avantager la jeune femme à ses côtés.

Pousser hors de l'auberge, il se retrouvait donc à marcher, plus nerveux que jamais vers le chapiteau monté pour l’événement.  Un modeste bouquet de rose rouge dans ses mains tremblantes, Liam s'arrêta devant la porte du chapiteau, le souffre court. «Tu peux le faire» raisonnait la voix d'Ethan dans sa tête. «Tu n'as qu'à sourire et danser» renchérissait Eilis...  Oui... des choses qu'il savait faire, mais que personne ne savait qu'il en était apte. «C'est le temps d'épater la gallerie» disaient-ils en cœur.

Mais merlin qu'il avait envie de fuir.

Une grande inspiration, retenant ses jambes de se sauver dans la direction opposé – et franchement étonné qu'il ne soit pas en train de suer partout dans son costume (merci à Ethan pour le charmant sortilège ~) il poussa la porte pour être submerger par l'ambiance festive et accueillante de la salle... alors que ses yeux avait repéré en un temps record Cassiopée...  La princesse des neiges au centre du hall... l'attendant.

Plus nerveux que jamais, le sinsear colla un sourire qu'il voulait sincère, les yeux brillants et les mains moites.  Il se plaça devant Cassie et leva le bouquet de roses :

«T...tu es ravissante!» murmura-t'il, maintenant pivoine. «...J-je suis désolé de... de mon retard.»
Code by Silver Lungs

_________________
après tout, certains disent que les plus belles histoires d'amour sont celles qu'on n'a pas eu le temps de vivre. peut-être que les baisers qu'on ne reçoit pas sont aussi les plus intenses.
Follow your sunshine...
(gif tumblr/code northern lights.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
PROFIL
RPG

MessageSujet: Re: [Scenario de Noël] La Salle de Bal   Jeu 26 Déc - 7:51

 

 
“Merry Christmas sweetie”

Ethan était tout à fait ravi d'aller au bal de Noël et changer ses plans pour y aller ne l'avait pas du tout dérangé. A la base, sa valise était prête depuis fin Novembre. Comme à chaque fin d'année, il avait prévu de retourner au Canada auprès de sa famille pour passer un joyeux réveillon et les couvrir de cadeaux. C'est ainsi chez les Wallace, tout se faisait en famille et tout le monde était soudé. Sauf qu'entre temps, il avait fait la rencontre tout à fait formidable d'une fille elle aussi formidable. Alexis. Tout s'était fait autour d'une guitare et d'une mélodie. Lui qui d'aventure était un grand solitaire auprès de ses congénères, cette soirée-là, il s'était pris à s'attacher, sans raison apparente, à la jeune femme. Elle avait une certaine chaleur dans le regard, de la douceur dans le visage, un joli sourire, un physique gracieux malgré sa petite taille. Et sa voix. Il en avait le coeur retourné chaque fois qu'il y repensait. Elle n'avait pas une voix parfaite et c'était en cela qu'elle était merveilleuse et bouleversante. Parfaite et imparfaite à la fois. Ethan n'était pas du genre à se laisser avoir par la soit-disante théorie du coup de foudre. Du moins jusqu'à cet instant. Piqué au vif, assuré par la musique, il l'avait carrément invitée à être sa cavalière au bal. Il ne savait quel courage l'avait amené là, ni d'où il était paru, mais ce qui est sûr, c'est qu'il avait été bel et bien là. Ses deux grandes soeurs, Beth et Alice, s'était moquées de lui, gentiment, en lui écrivant d'une même lettre qu'il avait intérêt à être un bon gentleman et que pour bien embrasser une fille il fallait faire de bons tours de langue. Très subtil... Ses parents, quant à eux, étaient beaucoup plus réservés. Ils lui demandaient de faire attention, d'éviter un maximum la foule et s'il ne pouvait faire autrement, de rester dans un coin ou de ne pas s'attarder. Ethan fut quelque peu frustré de voir un tel manque de confiance, mais ils n'avaient pas tout à fait tord cela dit. Il allait devoir redoubler de prudence, bien plus que dans les salles de classe. Surtout dans une telle période d'excès. Avec le recul, il se dit qu'il devait être tout à fait masochiste. Mais qui n'irait pas se faire du mal pour les jolis yeux de la blonde ?

Lennon n'était plus dans son petit appartement, à Stornoway. Il prit sa douche, puis s'habilla, seul, dans le silence de sa chambre. Il était nerveux, voulait être le plus présentable possible, plaire à Alexis, lui donner le sentiment qu'elle avait eu raison de lui dire oui et qu'un autre n'aurait pas fait mieux. Il rangea dans sa veste deux fioles, de celles dont il se servait en cas d'extrême urgence, pour se calmer. L'une était plus forte que l'autre et le laissait souvent en état de presque léthargie, mais mieux valait ça que de s'enfermer à en devenir dingue ou de rendre son repas en public. Il espérait tout de même ne pas en arriver là. Il avait aussi pris le temps de faire de petites emplettes après que son père soit revenu chercher Lennon. Après tout c'était Noël, les cadeaux étaient de mise. Une fois près, il se mit en route jusqu'à la faculté, dans la neige.

Il se sentit beaucoup moins à l'aise en arrivant près du chapiteau. Il avait même mal au ventre. Il y avait du monde, beaucoup trop de monde. Mais il ne pouvait se défiler. Il inspira, prit son courage à deux mains et pénétra dans la sphère, passant le point de non retour, son petit sac de cadeaux à la main. Il observa les lieux, ils avaient fait fort à la direction, et ces efforts n'étaient pas des moindres, sans nul doute. Il sourit presque et se posa dans un coin à la vue de tous, guettant l'arrivée de la sa belle de Noël, espérant que ses efforts vestimentaires et ses petits cadeaux lui fassent plaisir. Il avait tout de même l'impression d'être en retard, pis il se demanda si Alexis n'était pas déjà passée et si elle n'était pas repartie en le maudissant de tout son coeur de l'avoir oubliée. Pourtant jamais Ethan n'aurait oublié une fille comme elle.

Codage fait par .Jenaa
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
PROFIL
RPG

MessageSujet: Re: [Scenario de Noël] La Salle de Bal   Sam 28 Déc - 5:48

Vraiment, elle n'aurait pas dû venir. Pas dans cette tenue, en tout cas. Elle se serait sans doute beaucoup mieux amusée si elle était venue en jean, elle en était sûre. A n'en pas douter, elle aurait juré avec l'élégance des lieux, et tous ces étudiants beaux et bien apprêtés, comme Cassie qui venait de faire son apparition avec sa magnifique robe de princesse de neiges, ou encore Avalon qui ressemblait plus que jamais à une vedette de cinéma paradant sur le tapis rouge, mais vraiment, ça ne comptait pas.

Elle était d'ailleurs en train de songer à rentrer à son dortoir pour se changer, lorsque la voix familière d'Harold Gainsbury parvint à son oreille, lui faisant aussitôt perdre le fil de ses pensées. Qu'est-ce qu'elle s'apprêtait à faire, déjà ? Elle voulait aller quelque part, non ? Au buffet probablement, oui, ça devait être ça.

"Oh oui, manger, à part danser, c'est la meilleure chose à faire un soir de réveillon. On est tous là pour ça, après tout !" lança-t-elle avec un grand sourire à l'intention de l'anglais, sourire qui se transforma en petit rire amusé lorsqu'elle remarqua la trace de rouge à lèvres au beau milieu de son front. "Attends, ne bouge pas."

Elle sembla farfouiller dans les froufrous de son jupon un instant, mais en réalité, elle était à la recherche d'une poche. Car oui, elle avait fait coudre une poche dans sa robe : il était hors de question qu'elle sorte sans au minimum sa baguette magique (qui sait ce qui pouvait arriver ?), ses gants, sa lotion désinfectante, sa crème hydratante, sa loupe porte-bonheur, ses mouchoirs, et aussi deux ou trois bricoles dont elle pourrait avoir besoin.
Elle finit par trouver ce dont elle était à le recherche, et sortit donc de sa poche un mouchoir en tissu. Elle attrapa de sa main libre le bras du jeune homme pour se tenir en équilibre alors qu'elle se mettait sur la pointe de ses pieds, et vint lui frotter légèrement le front jusqu'à ce que la trace ait disparu.

"Voilà, c'est mieux comme ça."

Elle se surprit à continuer à regarder le jeune homme maintenant tout propre en souriant, mais se reprit bien vite en se rappelant qu'elle avait encore le mouchoir souillé dans ses mains. Dégoûtée à l'idée de le remettre dans sa poche, elle choisit de le jeter dans les flammes de la cheminée, et sortit de sa poche un petit flacon pour se verser un peu de lotion désinfectante sur les doigts.
Puis elle rangea la lotion, et sortit à la place de sa poche une paire de ballerines noires qu'elle posa devant elle. Elle se déchaussa et rangea ses engins de tortures escarpins dans sa poche (ce qui ne laissait plus guère place au doute quant au fait que celle-ci était enchantée), et elle dût se tenir une fois de plus au bras d'Harold pour rester en équilibre alors qu'elle procédait à cet échange.

Sans ses talons, elle avait l'air maintenant encore plus minuscule comparée au jeune homme, mais elle se sentait déjà beaucoup mieux. Elle ne pouvait rien faire pour sa poitrine qui débordait de son corset, ni pour son jupon qui semblait vouloir remonter jusqu'en haut de ses cuisses, mais au moins elle était à plat, et peut-être qu'avec un peu de bonne volonté, elle finirait même par oublier sa tenue.

"Ouf, c'est mieux ! Je me sens prête à danser jusqu'au bout de la nuit maintenant !"
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
PROFIL
RPG

MessageSujet: Re: [Scenario de Noël] La Salle de Bal   Sam 28 Déc - 10:27

Jamar était sur son petit nuage. Des belles filles partout, plein de bonnes choses à déguster, de belles filles, un décor somptueux et de la musique sur laquelle danser et surtout, de belles filles partout.
Le californien ne s'était pas installé à St-Barbaby depuis longtemps, mais tout de même il se demandait : où donc toutes ces splendides princesses s'étaient-elles cachées pendant tout ce temps ??

En attendant sa cavalière qui, il n'en doutait pas, serait sans doute la beauté la plus stupéfiante de toutes, il butinait de fleur en fleur, comme une abeille bien occupée dans un champs de fleur toutes plus colorées et bien odorantes les unes que les autres.

La Bale miniature et sa paire de roploplos étaient même venus lui parler d'eux-même, enfin d'elle-même, afin de lui proposer d'intégrer le groupe des étudiants étrangers (ou quelque chose de ce genre). Ce qu'il avait accepté avec plaisir, parce qu'après tout, la petite Ceart avait de sacrés bons arguments.

Alors qu'il quittait Amy-Jo et se traçait un chemin parmi la foule à la recherche d'une autre sympathique compagnie, il sentait quelqu'un se glisser derrière lui et, avant qu'il n'ait eut le temps de dire ouf, la barmaid de la Banshee complètement ivre venait d'enfoncer un bonnet de Père Noël sur son crâne.
Il éclata de rire pour lui-même, et continua sa route, plutôt amusé par cette nouvelle acquisition.

A présent, le grand californien à la peau d'ébène, bien élégant dans son costume noir aux reflets violine à la lumière du  feu (et son bonnet rouge, donc), était accoudé contre le manteau de cheminée, occupé à faire connaissance avec un petit groupe de jeunes femmes qui semblaient s'ennuyer dans leur coin, tout en picorant quelques bonbons récupérés dans le petit café un peu plus tôt. Ce n'étaient certes pas les plus jolies donzelles de la soirée mais eh, c'était Noël après tout, tout le monde avait le droit à un peu de la chaleur de Jamar King ce soir !

"Non mais vous voyez mes biches, en Californie, tout le monde est en bikini à cette époque de l'année ! Vous devriez venir à L.A., je suis suuuuur que vous seriez toutes vraiment charmantes en bik-"

Il s'interrompit, car une délicieuse voix française parvint à son oreille en même temps qu'il sentit qu'on lui tapotait l'épaule. Il se retourna, et une vision de grâce aveugla ses yeux.

"Divine ! Tout simplement, divine !" lança-t-il, appréciateur, tout en prenant la main d'Avalon et en la faisant tourner sur elle-même pour mieux l'admirer des pieds à la tête.

Il avala d'une bouchée ses derniers bonbons, se frotta les mains entre elles et abandonna les jeunes filles non sans un "à plus tard, mes jolies !" accompagné d'un petit clin d’œil.
Il prit de nouveau la main de la belle monégasque et esquissa une petite révérence.

"M'accorderiez-vous cette danse, milady ?"
Revenir en haut Aller en bas
Marlene J. Johansen
Nimh
avatar
PROFILMessages : 98
Réputation : 27
Nationalité : Danoise

Aspiration : Ingénieure en cosmétiques magiques

RP en cours : Le couloir des caprices [LIBRE]




RPG
Feuille de personnage
Age: 19
Niveau: 1e année Cognita
Baguette Magique: Noyer noir, cheveu de vélane

MessageSujet: Re: [Scenario de Noël] La Salle de Bal   Dim 29 Déc - 9:15


Have yourself a gorgeous little christmas



En dessous devant sa coiffeuse, Marlene effectuait les dernières retouches de son maquillage. Les lèvres brillantes, le teint éclatant et les yeux de biche, elle avait déposé au bout de ses longs cils de discrètes paillettes qui projettaient de subtils éclats de lumière à chaque battement. Le vernis sur ses ongles longs et parfaitement taillés (vernis dont elle avait elle-même concocté la formule) produisait le même effet, si bien qu'ils semblaient comme sertis de diamants.
Ses cheveux blonds fraise étaient élégamment crantés et lui donnaient l'air d'une vedette de cinéma des années 30.

Lorsqu'elle fut satisfaite, elle entreprit de défaire les dernières épingles de la robe qui trônait sur la chauffeuse au milieu de la petite salle dérobée jouxtant le dortoir, et qui lui servait de dressing aussi bien que de laboratoire.
Le satin de la robe contre sa peau nue lui provoqua un frisson de plaisir, mais ce ne fut rien comparé à la joie qui s'empara d'elle lorsqu'elle esquissa un tour sur elle-même pour se retrouver face à son reflet dans le miroir.
Sublime. Elle était tout simplement sublime.
Le violet byzantin de sa robe offrait des reflets de reflets magenta, selon son orientation à la lumière, et un contraste ravissant avec la peau crème de son épaule nue. De majestueuses fleurs de tissu naissant sur son sein éclosaient jusqu'en haut de son autre épaule, et le satin fluide de la robe épousait la forme de ses hanches pour tomber en un cascade vaporeuse d'organza sur ses chevilles.

Il ne manquait plus qu'un détail pour atteindre la perfection.

Elle reposait sur la coiffeuse, entre la myriade de ses produits de beauté, sur la lettre que lui avaient envoyée ses parents, et qu'elle avait laissée traîner là, sans y prêter plus d'attention.
Elle ne savait pas pourquoi ses parents continuaient à lui écrire, pourquoi ils persistaient à se soucier de son sort, quand son silence de cimetière aurait dû leur faire comprendre qu'elle n'avait plus besoin d'eux. Mais pour une fois, pour cette unique fois, elle était ravie qu'ils l'eussent fait.

"Notre petite Malene,
Ton père et moi avons appris que ton université donnait un bal pour les fêtes de fin d'années. Nous aurions aimé pouvoir t'offrir un cadeau neuf pour ce Noël, mais comme tu le sais, les finances ne sont plus ce qu'elles étaient, alors nous avons pensé te faire parvenir le dernier objet de valeur que nous possédons : la tiare que ton arrière-grand-mère portait à son mariage. Nous nous sommes dit que tu aimerais sans doute la porter au moins une fois, avant que nous la revendions afin de pouvoir acheter une voiture à ta petite sœur (elle en a besoin pour aller travailler).
Profites-en bien pour être la plus mignonne à ton bal de Noël.
Nous pensons très fort à toi, et tu nous manques beaucoup à tous les trois.
Ta maman."


Ces quelques mots chaleureux étaient déjà loin, loin, profondément perdus dans les limbes de son esprit, que la beauté de la tiare éblouissait trop pour songer un instant à la valeur sentimentale et pécuniaire que celle-ci représentait pour quiconque d'autre qu'elle-même.

Lorsqu'elle déposa l'ornement d'argent et d'améthyste sur sa chevelure, sa gorge se noua et elle dût serrer les paupières pour ne pas laisser échapper une larme.
Bien sûr qu'elle ne rendrait jamais cette tiare.
Ce reflet qu'elle voyait dans le miroir, c'était elle, Marlene Johansen, une jeune femme belle, respectable et riche que tous admiraient. Pas la vilaine et grosse petite Malene, issue d'une famille banale qui n'en finissait plus de perdre son prestige et sa fortune.
Elle était parfaite.

Ce soir, elle allait tous les éblouir, et plus personne ne verrait jamais en elle autre chose qu'une princesse digne de leur amour et de leur admiration.

Lorsqu'elle fit le premier pas sur le sol de marbre du chapiteau, Marlene en oublia presque un instant son attitude digne et fière, ébahie par la beauté de l'endroit.
Une drôle d'émotion lui serrait la gorge ; était-ce de l'excitation ? de la nervosité ? Son cœur s'emballa de joie à la vue de toutes ces personnes si élégantes, de ces créatures domestiques qui distribuaient des vivres à profusion, de toutes ces belles lumières qui illuminaient un décor somptueux. Pourquoi est-ce que ce genre d'évènement ne se produisait-il pas plus souvent, pourquoi cela n'était-il pas tout simplement son quotidien ? Les évènements prestigieux et mondains, elle était faite pour ça, elle en était intimement persuadée.

C'est en attrapant une coupe de vin blanc pétillant sur un plateau qui passait tout près d'elle, qu'elle songea qu'elle pourrait aisément s'y habituer. Vraiment.

Ses yeux brillants d'émotion rêveuse accrochèrent la vue d'une robe scintillante comme un lac gelé sous une nuit étoilée, et dans cette robe, Cassie, qui semblait plus ravissante que Marlene ne l'avait jamais vue.
Son amie était accompagnée par un jeune homme qu'elle ne connaissait pas, et qui ne semblait pas particulièrement digne de son intérêt, mais emplie d'optimisme comme elle l'était en cet instant, elle se dirigea vers eux d'un pas altier.

"Mais dites-moi qui est cette superbe jeune femme qui ressemble à Miss Goldstein !" lança-t-elle d'un ton chaleureux, une sourire sincèrement ravi solidement accroché à ses lèvres.

© Nye-Hael sur Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ian Bale
Nimh
avatar
PROFIL Gémeaux

Messages : 127
Réputation : 27
Date de naissance : 17/06/1990
Nationalité : Gallois

Aspiration : Psychomage en milieu carcéral

Fiche : Le géant de service

RP en cours : Let's fuck around


RP Terminés : Instant Alecia [S]
Que l'harmonie émane de toi
La jalousie n'a jamais rien réglé, ni la fierté, ni la neutralité
Bal de Noel
Entre le whisky et une danse
Premier contact
La maladie, le manque, la crise, le sauveur
Dessine-moi un mouton - Abandonné suite à mon retour
Sentez-vous la magie? - Abandonné suite à mon retour
Le premier rendez-vous - Abandonné suite à mon retour



RPG
Feuille de personnage
Age: 25 ans
Niveau: 7e année Maestria
Baguette Magique: 31 cm, Aulne, plume d'hippogriffe

MessageSujet: Re: [Scenario de Noël] La Salle de Bal   Mer 1 Jan - 23:34

Il avait seize ans. Dans ses tripes, dans son cœur, dans chacun des battements rythmiques que celui-ci faisait frapper contre sa cage thoracique. Les neufs années qui le séparaient maintenant de cet âge aussi beau qu’ingrat semblaient s’être dissipées au courant de cette journée, jusqu’à être réduites à néant, presque oubliées, et ça n’était pas peu dire venant du grand Gallois. Ça avait commencé dès le réveil, après une nuit tout particulièrement agitée. Ses yeux bleus grands ouverts et fixés sur le plafond, il n’avait pas pu s’empêcher de s’imaginer tous les scénarios possibles pour le déroulement de la soirée, des très réalistes jusqu’aux plus absurdes et farfelues. C’est au bout d’une vingtaine de minutes de cette torture qu’il s’était redressé dans un soupir agacé, sourcils froncés. C’est bon, vieux, ça suffit. Après tout, c’est impossible de prévoir comment les choses vont se produire. Just let it be. Et il avait réussi à se convaincre, l’espace de quelques secondes, le temps de se rendre jusqu’à la salle de bains, nu.  Le temps de se regarder dans le miroir, de passer sa main dans ses courtes boucles foncées. Pui ça lui était revenu, évidemment. Comme une maladie, comme un virus, comme un cancer. Et il avait enduré ces pensées envahissantes assez souvent pour savoir que rien ne saurait les calmer que d’y être confronté réellement, sans doute possible. Mais il avait des choses à faire avant ce soir, choses qui seraient freinées par ces inquiétudes qui lui rongeaient la tête.  Fuck. L’air las, l’aîné des enfants Bale se glissa sous la douche, se lava, en sortit, s’habilla, puis s’installa à son bureau pour travailler sur son sujet de thèse. Mais même si la santé mentale des détenus exposés au Détraqueurs dans les prisons magiques était un sujet qui normalement le fascinait, aujourd’hui, c’était beaucoup plus important de savoir s’il allait piétiner les orteils de sa douce, ou si la capote allait se fendre au moment le plus inopportun. Car même s’il devait être un homme mature et raisonné à vingt-cinq ans, savoir qu’il allait probablement faire l’amour pour la première fois à la femme qu’il fréquentait depuis des mois ce soir prenait beaucoup de place dans sa psyché. Beaucoup trop pour qu’il en soit fier. Toujours était-il qu’il avait la tête ailleurs et qu’il sentait que cet après-midi allait être tout sauf productif.

Et il avait eu raison. Tout y était passé. Des doutes de la couleur de sa cravate jusqu’à une peur irrationnelle de vomir sur Teagan en pleine danse. Il avait écrit tout juste trois pages en cinq heures. Il n’avait jamais si peu écrit pour quelque chose d’aussi important, en un si long lapse de temps. Mais l’horloge lui indiquait qu’il était temps qu’il commence à se préparer. Il rangea donc ses livres, ses papiers et son matériel pour écrire puis s’avança presque à pas de souris vers l’une de ses armoires à trésor. Il la déverrouilla d’un sortilège, la fouilla des yeux et en sortit sa flasque pleine de whisky gallois. Un fin sourire ourla ses lèvres avant qu’il ne vienne porter le goulot salvateur à celles-ci. A little liquid courage. Il remercia silencieusement Arth une énième fois pour cette flaque qui ne se vide jamais puis commença le rituel de préparation. Une autre douche, même s’il n’avait pas bougé de son siège, pour la forme. Un peu plus longue, cette fois. Pour penser. Il avait taillé sa barbe, avait rasé les indésirables, s’était plus ou moins coiffé, pour faire changement. Il avait même appliqué un baume tonique sous ses yeux pour faire – presque -  disparaître les cernes éternelles et profondes qui s’était gravées sur son visage. C’est que ça lui allait plutôt bien. Satisfait de son allure, il sortit de la salle de bain et se planta direct devant la garde-robe ouverte. Même s’il savait déjà ce qu’il allait porter et ce depuis plusieurs mois. Il regardait le vide, le cœur battant la chamade. Posait les yeux sur son complet noir, sa veste gris foncé, sa chemise, sa cravate bleue. Il avait choisi ses boutons de manchette, à l’effigie de la maison de Poufsouffle, le bleu et le blanc de sa boutonnière, la boîte dorée où se troublait le corsetage assorti, pour Teagan. Puis il commença à se changer, nerveux. Cela allait être une bonne soirée.

Et c’est là que l’on retrouve notre héros, les mains serrées l’une contre l’autre, le regard grave, les lèvres pincées. Stressé comme pas deux, l’estomac en nœud. Il aurait tué pour une clope, juste là. Ou peut-être même un bâton de magie, pour lui détendre les épaule, pour lui occuper la tête. Les gens entraient en un flot régulier, tous souriants, éclatant de rires, bras dessus, bras dessous. Teagan n’était pas en retard, mais Ian en avait déjà assez d’attendre. Car il savait qu’il ne se sentirait mieux que lorsque la belle brunette serait près de lui. Lorsqu’il allait pouvoir passer son bras à sa taille, la regarder dans les yeux, passer subtilement sa main sur ses fesses en prenant un air innocent. Il ne pouvait tout simplement pas porter attention aux gens autour de lui. Il n’y en avait qu’une seule qui pourrait lui ouvrire les yeux.


Dernière édition par Ian Bale le Jeu 2 Jan - 13:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Russell Taylor
Intégration
avatar
PROFIL Gémeaux

Messages : 38
Réputation : 17
Date de naissance : 17/06/1990
Nationalité : Américain

Aspiration : Joueur de Quidditch professionnel

Fiche : Surfer boy

RP en cours : .

RP Terminés : Bal de Noel
'Cause a pretty face like yours is just too much for me to forget - Abandonné suite à mon retour



RPG
Feuille de personnage
Age: 20
Niveau: Cognita
Baguette Magique: 30,3 cm, Bois d'Épicéa, Nerf de coeur de dragon

MessageSujet: Re: [Scenario de Noël] La Salle de Bal   Jeu 2 Jan - 2:10

« A B C, easy as one two three, oh simple as do, ré, mi, ABC, one two three, baby you and me, girl! »

Il était seul à l’appart. Parce que même s’il n’y avait réellement aucun mal à adorer les Jackson 5, il ne donnait pas un tel spectacle à ses colocs. Pas comme ça, en tout cas. Pas à se dandiner devant le miroir qui trônait sur un des murs de sa chambre, avec tout juste un essuie-main bien court attaché à sa taille pour cacher sa masculinité. La musique résonnait partout dans l’appartement, venant du tourne-disque magique qui se trouvait dans le salon pour atteindre la chambre à coucher du Californien. Bière dans une main, baguette magique dans l’autre, il alternait entre les gorgées volées à la précieuse bouteille et les chants justes mais peut-être un peu trop enthousiastes, alors qu’il coiffait sa courte chevelure blonde de coups de baguettes calculés. Il était vraiment heureux, l’avait été pour toute la semaine. Les entraînements au Quid s’étaient passés à merveille, le week-end précédent il avait pu se libérer pour rentrer voir sa douce Californie (et, accessoirement, le soleil et les pina coladas), et il y avait ce soir. Ça faisait vachement longtemps qu’il attendait cette soirée. Tant qu’il s’en trouvait un peu idiot. Parce que, bon, toutes circonstances mises de côté, le jeune homme aurait trouvé fort appréciable de passer la soirée au bal. De l’alcool, de la nourriture, des jolies filles dans de jolies robes, de la bonne musique.

Mais cette fois-ci, c’était différent. Il n’y allait pas en jeune homme fringuant et célibataire, prêt à chasser la gonzesse, conquérant et déterminé, comme cela avait toujours été le cas dans ce genre d’occasion auparavant. L’Américain n’avait jamais aimé se limiter à une seule option. Cette fille-là est trop saoule pour être même capable de m’embrasser? Pas grave, y’en a une autre là-bas, avec une robe décolletée et les joues juste un peu rouges qui me fait des clins d’œil. Il s’était toujours dit qu’il était beaucoup trop jeune pour se limiter, pour tempérer ses ardeurs qui ne donnaient pas du tout l’impression qu’elles allaient possiblement se calmer un jour. Pas ce soir. Non, ce soir, il sortait de sa zone de confort, même si ça lui semblait étrangement naturel. Il avait invité une fille au Bal de Noel organisé par l’université. Une seule fille, avec laquelle il avait l’intention de passer toute la soirée, sans trop regarder ailleurs.  Et il était convaincu qu’elle allait être suffisamment captivante pour que son regard ne dévie pas.  Il avait invité Marlene à l’accompagner au bal. La belle Marlene qu’il trouvait toujours un peu plus belle à chaque fois qu’il posait les yeux sur elle. Et elle avait accepté, à sa plus grande joie, après quelques secondes d’hésitation. Et ces quelques secondes avaient été suffisantes pour lui faire un peu peur, mais elle lui avait ensuite balbutié quelque chose à propos de le rejoindre là-bas, mais de bien vouloir être sa cavalière. Toujours était-il  qu’ils s’y rejoindraient.

Il avait fait exprès de prendre un peu de retard. Pour qu’elle arrive avant lui, pour qu’elle se sente à l’aise. Si elle le voyait attendre dans la salle, quelque chose lui disait que son premier réflexe serait de se sauver pour aller se cacher derrière le bol de punch en attendant qu’il la trouve. C’est qu’il pouvait être prévoyant, parfois, ce Russell.  Un coup d’œil à l’horloge lui rappela qu’il était justement temps de se mettre tranquillement en route. D’un sortilège, il fit taire le tourne-disque puis se changea en complet. Un complet taillé à merveille, ceintré pour mettre la forme athlétique de son corps bien en évidence. Le veston était d’un gris très foncé, le tissu attirant juste assez la lumière pour en être intriguant. Sa chemise, son pantalon et ses chaussures étaient tous les trois noirs, l’effet produit par le contraste des teintes entre la chemise et le veston tout à fait intéressant et moderne. Et la cravate. D’un beau violet clair et vif, agencé à la perfection à la supposée couleur de la robe de sa cavalière. Et c’est que tout ça était juste magnifique, avec son teint basané, son sourire à tout casser et  ses cheveux soigneusement coiffés en un faux-hawk court et distingué. Satisfait de son apparence, le jeune homme adressa un clin d’œil à sa réflexion et se dirigea sans plus attendre vers le chapiteau où se tenait l’évènement tant attendu.

Il la vit tout de suite en arrivant. Il n’avait pas fait deux pas sous le chapiteau qu’il la voyait, au loin, entamant tout juste une discussion avec Cassiopée qui, il devait l’admettre, était très belle en cette soirée. Mais pas aussi resplendissante que Marlene. Ses dents s’accrochèrent brièvement à sa lèvre inférieure alors qu’il songeait un instant qu’il avait terriblement envie de ses lèvres et de passer sa main dans le creux de son dos. Mais il ne pouvait pas la brusquer, il l’avait vite appris. Sorti de sa torpeur, le blond s’avança dans la salle, accrochant au passage un verre de mousseux du bout des doigts, et y trempa ses lèvres avant de se diriger maintenant clairement vers la Danoise. Et finalement, il put passer ses doigts dans le creux de son dos, sa paume s’étendant chaleureusement sur le tissu de sa robe, son regard croisant  le sien. Mais il ne voulait pas l’interrompre. Alors sans un mot, il lui décocha l’un de ses clins d’œil à en faire frémir les nonnes, lui envoyant l’ombre d’un bisou à la volée puis porta à nouveau la flûte à ses lèvres,  feignant un intérêt pour la conversation qu’elle avait avec Cassiopée. En restant toujours le plus près possible d’elle. En se réjouissant de la chaleur de sa peau sous ses doigts.

_________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evelynn Elwood
Ceart
avatar
PROFIL Gémeaux

Messages : 75
Réputation : 23
Date de naissance : 17/06/1990
Nationalité : Américaine

Aspiration : Difficile à dire pour l'instant

Fiche : Par ici!

RP en cours : Voodoo Child
Tempest


RP Terminés : Bal de Noel
Entombed -Abandonné suite à mon retour
Seuls ensemble -Abandonné suite à mon retour



RPG
Feuille de personnage
Age: 21
Niveau: 4e année Maestria
Baguette Magique: 27,5 centimètres, bois de vigne, centre de cheveu de tête réduite

MessageSujet: Re: [Scenario de Noël] La Salle de Bal   Ven 3 Jan - 19:15

« Tu me le dis, si t’en peux plus… D’accord, Portlock? Suffit d’un mot et on se retrouve chez toi avec une bouteille de whisky. »

La jeune femme ponctua ses mots d’un sourire puis d’un baiser posé aux coins des lèvres de l’Anglais alors que le bout de ses doigts était venu se perdre dans la courte barbe qu’il avait au menton. Elle ne tenait pas vraiment à passer toute la soirée ici, au contraire. Elle voulait faire une apparition, profiter des cocktails, de la musique et des canapés puis rentrer à l’appart de Loïc pour finir la soirée avec lui, tranquille, juste eux deux. Elle voulait voir les gens, pas forcément par plaisir de leur compagnie mais pour les observer, gentiment. Elle n’aimait pas fouiller les pensées des gens lorsqu’elle était avec son ami, parce qu’elle savait que ça ne lui plaisait pas forcément. Elle n’aurait surtout pas voulu qu’il pense qu’elle était en train de lire ses pensées. Elle le lui avait promis. Jamais elle ne l’avait fait, et jamais elle n’allait le faire. Et bien qu’un sentiment rassurant de confiance s’était installé dans leur amitié singulière, elle jugeait plus juste et plus sécuritaire de ne pas lui donner de raison de commencer à croire le contraire. La vérité était qu’elle tenait drôlement à lui et qu’elle ne voulait pas le perdre. Elle aimait l’avoir dans sa vie, elle aimait l’affection qu’ils se donnaient. Ça lui suffisait pour l’instant. Quelque chose de simple, de sain.

Evelynn croisa un instant de plus le regard gris du châtain puis vint glisser ses doigts minces entre les siens en s’avançant dans la pièce, l’air confiant. C’était bien vrai qu’elle était à couper le souffle ce soir. Et elle l’avait fait tant pour elle que pour Loïc, qu’elle s’amusait encore à impression de temps en temps. Sa robe lui allait un peu plus bas que la mi-cuisse et n’avait pas de bretelles, laissant ses épaules, son buste et le haut de son dos bien dégagés. Elle était d’un blanc pur mais embellie de sequins et de perles noirs, blancs et dorés en de jolis motifs symétriques (Image ici). Sa silhouette voluptueuse était incroyablement bien définie par le vêtement, ses courbes parfaitement épousées par le tissu. Elle portait aux pieds une paire de souliers à talons hauts blancs révélant un peu ses orteils dont elle avait peint les ongles d’un gris scintillant (Image ici) et sa coiffure ainsi que son maquillage rappelaient vaguement l’opulence des années cinquante. Elle était belle, gracieuse. Et lui était tout autant à tomber. Disons qu’on allait les remarquer. Mais elle n’en avait rien à faire. Il n’y avait qu’une seule paire d’yeux qu’elle voulait posée sur elle.

Ses talons claquants sur le sol du chapiteau, l’Américaine se dirigea vers l’une des tables où on faisait le service de boissons et en pris deux flûtes de champagne. Il y avait beaucoup de nourriture et, à vrai dire, elle commençait à avoir faim. Mais peut-être un peu d’alcool lui ouvrirait encore davantage l’appétit.  Elle en tendit une au bel Anglais qui se tenait à ses côtés puis le regarda droit dans les yeux. Se laissa l’admirer, se laisser fondre un peu. La châtaine leva alors sa coupe de cristal vers son compagnon, pour qu’elle puissent doucement tinter l’une contre l’autre, puis dit :


« Joyeux Noël, monsieur Portlock. »

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
PROFIL
RPG

MessageSujet: Re: [Scenario de Noël] La Salle de Bal   Dim 5 Jan - 0:32

Cela devait faire au moins dix fois qu’elle tournait devant le grand miroir accroché au derrière de  sa porte d’entrée, pour s’assurer que tout était parfait. Sa magnifique robe de bal bleu ciel, ses petits botillons avec un talons moyens, ses cheveux remontés en un chignon peut-être plus compliqué que ce qu’elle avait d’abord voulu et les couettes frisées retombant tout autour de celui-ci. Les bijoux, le sac à main, le maquillage léger. Elle se sentait comme une princesse et ce sentiment ne faisait que grandir en pensant à Ian. Comme elle avait hâte de le voir. Tout était parfait, elle était ravissante.  

Lorsqu’elle avait acheté sa robe, dans la seule boutique chic du village, quelques mois avant, la dame s’était automatique entichée d’elle. C’était attachant vraiment, même si la dame avait essayé de lui faire enfiler tout plein de robes et de souliers. Les souliers avaient été un problème, puisque Teagan n’avait jamais voulu porter des talons hauts. Les talons hauts avaient toujours été son ennemi. En aucun cas aurait-elle choisi cela, mais la dame l’avait convaincu que si son cavalier était aussi grand que ce qu’elle disait, qu’il lui fallait des talons hauts. Finalement, elles s’étaient entendus sur un talon moyen. Une sandale bleu ciel avec un talon moyen. Évidemment, elle allait porter de petits botillons pour se rendre à l’université, afin de ne pas se geler les orteils. La dame lui avait ensuite proposé de lui faire les cheveux et le maquillage pour le bal et même si la jeune femme avait d’abord hésité, elle n’avait pu qu’acceter. Après tout, elle ne savait pas comment se coiffer pour un évènement du genre...

À son dixième tour devant le miroir, elle s’empara enfin du long manteau blanc, acheté uniquement pour l’occasion, s’empara des sandales et les fourra dans son petit sac à main magique (bag of holding style) puis enfin, elle quitta son appartement, pour se mettre en route vers l’université. Évidemment, elle aurait pu transplaner, mais marcher dans la neige lui plaisait bien. Et même si elle avait affreusement hâte de voir son cavalier dans un complet, elle voulait aussi le faire attendre pour quelques minutes. Après tout, il fallait être “fashionably late”, non?

Bien vite, le grand chapiteau lui apparu et ce ne fut pas sans un certain émerveillement que l’Irlandaise observa le tout. Wow, elle ne s’attendait pas à cela. Avec un grand sourire et un enthousiasme hors du commun, elle s’approcha du chapiteau et bien vite, elle entra, changeant rapidement ses souliers et retirant son manteau, pour se retrouver dans sa magnifique robe de bal. Sans perdre une seconde, elle chercha son Gallois des yeux et évidemment, avec sa taille, elle le trouva rapidement.

Il semblait...nerveux. Mais extrêmement beau. Il était à croquer, comme s'il était fait our porter un complet. Tout à propos de lui réveillait les papillons en elle. Tout en se mordillant la lèvre, la demoiselle s’avança vers le grand jeune homme, alors qu’il était tourné dos à elle, tout discrètement. Finalement près de lui, elle vint glisser une main dans son dos, tout en disant tout bas:


“ Êtes-vous nerveux, Monsieur Bale…?”

Alors qu’il se retournait vers elle, la brunette lui fit un clin d’oeil, tout en se rapprochant. Son estomac se serra un peu, tandis qu’elle stressa pour la première fois. Et s’il n’aimait pas sa robe? Et s’il la trouvait un peu trop intense…? Et s’il trouvait sa coiffure exagérée…? Avec un sourire nerveux aux lèvres, elle vint s’emparer de la main du géant, en attendant son verdict.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
PROFIL
RPG

MessageSujet: Re: [Scenario de Noël] La Salle de Bal   Lun 6 Jan - 6:56

Sujet commun ❥ Merry Christmas

Le bal, ça avait vraiment été une bonne idée, Cassiopée ne pouvait pas le nier. Tout le monde avait l'air ravie et toute la faculté avait du mettre la main à la pâte pour que l'endroit soit aussi magnifique. C'était juste impressionnant. Il lui fallut plusieurs minutes pour détacher son regard de tout ce qui l'entourait. Elle avait envie de partir à découverte de ces salles qui avaient l'air toutes aussi intéressantes que le reste, mais elle devait attendre Liam. Elle aurait du lui donner rendez-vous devant le château, ça aurait été beaucoup plus facile pour se retrouver. Mais cette invitation avait été tellement soudaine qu'elle n'avait pas pensé à régler les petits détails de ce genre. Maintenant qu'elle y était il était trop tard. Il ne lui restait plus qu'à l'attendre. Quelques minutes d'attendre ce n'était pas ce qui allait ternir son sourire. Bon, si Liam avait décidé de ne pas venir, là ça aurait été une tout autre histoire. La brune préférait se dire que le néo-zélandais était trop bien élevé pour la laisser en plan. Du moins elle l'espérait...

Cassiopée commençait à désespérer et à se dire qu'elle allait devoir passer la soirée seule quand son attention fut attirer par un bouquet de fleurs. Un mince sourire se dessina sur son visage et elle releva la tête pour découvrir celui qui tenait ce bouquet. Liam. Enfin, il était là. Elle n'allait pas passer sa soirée seule. Son sourire s'étira. C'était un peu bizarre de voir Oldford en costume, enfin il n'était pas le seul, pour la plupart c'était la première fois que l'anglaise croisait ses camarades vêtus de la sorte. Elle prit le temps de le détailler. Ça lui allait vraiment bien et ça lui offrait même une toute autre prestance. Elle aurait presque pu le prendre pour quelqu'un d'autre – un peu comme sur le flanc de la montagne – s'il ne s'était pas mit à bredouiller. Là, elle retrouvait Liam comme elle avait apprit à le connaître. Toutefois son compliment la toucha et son sourire s'étira de nouveau pour reprendre de sa superbe. « Merci, tu es très élégant. » elle ne préféra rien ajouter d'autre de peur de vexer le jeune homme. Elle accepta son bouquet avec grand plaisir et en huma même le parfum. « Tu savais que c'était mes fleurs préférées ? » elle adorait les roses, ça lui rappelait le jardin de son grand-père.

La soirée ne faisait que commencer, mais elle se demandait comment il allait faire pour communiquer, si Liam avait peur de s'exprimer et si elle n'osait pas parler de peur de le faire fuir. Ça risquait d'être éprouvant.  Cependant, elle n'allait pas baiser les bras aussi facilement. Pour une fois que Liam avait décidé de faire un pas vers elle en acceptant son invitation elle n'allait pas gâcher ça. « Je crois que je n'ai pas dansé à un bal depuis Poudlard... » message subliminal ? Absolument pas une simple constatation. Il n'y avait qu'à Poudlard que l'on pouvait trouver des bals de ce genre, même s'ils étaient rares. Ceux organisés par sa famille, elle les avait évité ses derniers temps.

Perdue dans ses souvenirs elle ne vit pas tout de suite la jeune femme qui se dirigeait vers elle. Toutefois elle reconnue la douce voix de Marlène et un nouveau sourire s'accrocha à ses lèvres quand elle entendit le compliment. Ce n'était pas choses rependus chez elle et la brune en profita tout autant. Elle s'amusa même à faire une petite révérence, comme on lui avait si bien apprit à faire avant de réponse «  Et vous, miss Johansen, toujours fidèle à vous même, resplendissante » Cassiopée était bien trop enjoué pour garder ses compliments pour elle. C'était Noël il fallait faire plaisir. À peine avaient-elles eu le temps d'échanger quelques mots qu'une autre personne vint se joindre à eux. Un homme qu'elle avait déjà vu sans pour autant se souvenir de son prénom. Elle avait toujours des problèmes avec les prénoms. Elle se contenta donc de lui offrir un petit sourire polis, non sans jeter un œil à Liam. Il devait vraiment être mal à l'aise, le pauvre, avec toutes ses personnes qu'il ne connaissait pas.
©flawless
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
PROFIL
RPG

MessageSujet: Re: [Scenario de Noël] La Salle de Bal   

Revenir en haut Aller en bas
 

[Scenario de Noël] La Salle de Bal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» La Salle du Feu
» La salle du trône et le château
» Salle d'opération section civile
» La salle de l'argent
» salle de soins des femmes/ Chambre n° 1 : actuellement Senjo

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Loin du monde magique :: Praeteritis Memoria :: BAL DE NOËL :: Sous le chapiteau-